/news/coronavirus

Il reste déjà peu de chalets à louer

Anne-Sophie Poiré | Journal de Montréal

Monsieur Chalets Hiver

Photo courtoisie

Les Québécois devront s’armer de patience s’ils souhaitent louer un chalet pour la période des Fêtes, puisque la majorité des propriétés en nature affichent déjà complet jusqu’au Nouvel An.

« Partout, c’est sold out, laisse tomber Dany Papineau, fondateur de WeChalet. Et s’il y a des gens qui sont encore capables de trouver des chalets à ce temps-ci, il faut les réserver immédiatement parce que les prix risquent d’augmenter pas mal. »

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

La plateforme de location de propriétés en nature offre 634 chalets à la grandeur de la province, mais déjà, « il n’y a plus grand-chose dans l’inventaire pour le temps des Fêtes », souligne M. Papineau.

Philippe Hamel et Alexandre Tousignant, les fondateurs de l’agence Monsieur Chalets, ont déjà loué 80 % de leur effectif.

Photo courtoisie

Philippe Hamel et Alexandre Tousignant, les fondateurs de l’agence Monsieur Chalets, ont déjà loué 80 % de leur effectif.

« Et, chaque fois que des gens retirent leurs réservations, elles sont très rapidement remplacées par de nouvelles », explique pour sa part Philippe Hamel, président et fondateur de Monsieur Chalets.

L’agence de location possède 450 propriétés surtout situées dans Charlevoix, à Stoneham-et-Tewkesbury, dans la région de la Capitale-Nationale, et à Mont-Tremblant, dans les Laurentides.

« Quatre-vingts pour cent de nos chalets sont réservés depuis longtemps pour la période des Fêtes. Le reste devrait se louer dans les deux prochaines semaines », prévient l’entrepreneur. 

« On reçoit habituellement 250 appels par jour. Mais en ce moment, ça dépasse les 400 appels quotidiens », ajoute-t-il. 

  • Écoutez la chronique de Sophie Durocher avec Pierre Nantel sur QUB radio:   

Permission entendue

Le premier ministre François Legault apprenait jeudi aux Québécois que les rassemblements en famille ou entre amis d’un maximum de 10 personnes seraient permis du 24 au 27 décembre.

« Les gens se sont garrochés sur ces dates. Habituellement, ils sont plus souples pendant les Fêtes », confirme Yann Berthelette, propriétaire de l’entreprise Chalets Bois rond qui propose plus de 200 propriétés à travers le Québec.

Cette bonne nouvelle aura ainsi permis aux locateurs de chalet de combler le peu de réservations qui leur restaient.

« On est bien complet pour la période des Fêtes. Nos 69 chalets ont fini de se remplir après l’annonce », résume la compagnie de location Au Chalet en bois rond, à Sainte-Christine-d’Auvergne dans Portneuf.

Pas la police

Mais M. Berthelette ne croit pas que la « permission » accordée par le gouvernement empêchera les gens de se réunir en dehors des quatre journées autorisées.

« Je reçois encore plein de demandes de location pour 15 ou 16 personnes pour la soirée du Jour de l’an. J’ai beau leur rappeler les règles, je ne suis pas la police. Je ne vais pas les surveiller à travers la fenêtre », lance-t-il.