/news/coronavirus

Plus sévère que Québec dans ses recommandations

Guillaume St-Pierre | Journal de Montréal

De plus petits rassemblements, une plus longue période d’isolement : s’il n’en était que du gouvernement Trudeau, les célébrations du temps des Fêtes seraient plus sobres que ce que Québec compte permettre. Voici ce qu’il faut retenir des recommandations de Santé Canada, dévoilées discrètement, lundi. 

• À lire aussi: Les rassemblements permis du 24 au 27 décembre

• À lire aussi: Le port du masque sera recommandé pendant les célébrations de Noël

• À lire aussi: Un Noël sans toute la famille, la meilleure option dit l’OMS

S’isoler pendant deux semaines   

Autres signaux contradictoires envoyés par les deux capitales : Ottawa suggère un isolement volontaire de 14 jours avant d’assister aux rassemblements. Québec a de son côté proposé un « contrat moral » avec les Québécois, qui devront respecter un isolement volontaire une semaine avant et une semaine après les célébrations.

Pas de trempettes!   

Durant les réunions entre famille ou amis, le masque est évidemment de mise à l’intérieur. « Si vous partagez un repas, veillez à ce qu’une distance de deux mètres puisse être maintenue entre les membres des différents ménages », précise l’Agence de la santé publique du Canada, qui se soucie aussi de ce qui sera servi. « Songez à servir des hors-d’œuvre en portions plutôt que des trempettes et des bols à collation partagés que plusieurs personnes toucheront », tient-on à préciser.

Pas trop de bruit  

Afin de réduire le risque de contagion, le gouvernement canadien suggère de ne pas fêter trop fort. On nous incite ainsi à réduire le volume de la musique afin d’éviter que les invités crient ou parlent fort. De cette façon, les voisins ne seront pas dérangés, car maintenir une bonne circulation de l’air en ouvrant les fenêtres est aussi recommandée. « Gardez les niveaux de bruit bas (par exemple, en réduisant le volume de la musique) pour que les invités puissent s’entendre sans avoir à parler fort ou à crier. »

Célébrer avec sa maisonnée   

Le fédéral suggère de limiter les festivités du temps des Fêtes à son propre ménage, à l’exception des personnes vivant seules, afin de préserver leur santé mentale. « Vous devriez vous réunir et célébrer durant les Fêtes avec les personnes qui font partie de votre ménage », indique Santé Canada. Or, le gouvernement Legault autorisera les rassemblements d’au maximum 10 personnes provenant de plus d’une maisonnée.