/news/world

Son motif de déplacement? «péter la gueule à un mec»

Il veut «péter la gueule à un mec» et l'écrit sur son attestation de déplacement, obligatoire en période de confinement: un habitant de Lannion, dans l'ouest de la France, a écopé ce week-end d'une amende de 135 euros.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Party de covidiots dans un centre commercial

• À lire aussi: Mortalité plus faible qu’au printemps

L'homme de 39 ans se cachait derrière une voiture près de la gare de Lannion, samedi vers 01H du matin, quand il a été repéré par une patrouille de police.

«Il a dit qu'il attendait quelqu'un pour lui casser la gueule», a expliqué à l'AFP le commandant divisionnaire Daniel Kerdraon, en précisant que l'homme était muni d'un cran d'arrêt.

«Il avait son attestation manuscrite avec son vrai nom, l'heure de départ de chez lui, à 22H15. Mais on lui a dit que le motif n'était pas valable», a ajouté le commandant.

«C'est quelqu'un qui est soucieux de la loi à sa façon», a ironisé le policier.

Alcoolisé, le suspect a été placé en cellule de dégrisement. Il en est ressorti samedi matin avec une amende de 135 euros pour l'attestation et une autre de 150 euros pour ivresse publique et manifeste.

«Il est reparti avec un bon modèle d'attestation et on lui a fait remarquer que «se battre, ce n'est pas prévu», a ajouté le commandant de police.

L'homme doit être à nouveau entendu au commissariat de Lannion lundi pour le port d'arme.

Dans le cadre des restrictions visant à lutter contre l'épidémie de COVID-19, les Français qui veulent prendre l'air, dans la limite d'une heure, faire des courses ou encore se rendre à leur travail, doivent se munir d'une attestation temporaire, sous peine d'une amende de 135 euros.

Dans la même catégorie