/news/coronavirus

Vaccin AstraZeneca-Oxford: l'Inde prioritaire?

L'Inde aura la priorité pour la distribution du futur vaccin contre la COVID-19 développé par le laboratoire britannique AstraZeneca et l'université d'Oxford, a assuré lundi le plus grand fabricant mondial de vaccins en volume, le Serum Institute of India (SII). 

Selon le directeur général du SII, Adar Poonawalla, le laboratoire indien a déjà produit jusqu'à présent 40 millions de doses de ce vaccin. 

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Le vaccin d'AstraZeneca permettrait «de vacciner plus de monde»

«D'ici janvier, nous devrions en avoir 100 millions de doses au minimum, car nous en avons déjà produit 40 millions», a déclaré M. Poonawalla, fils du fondateur de l'entreprise, à la chaîne de télévision NDTV. 

Le Serum Institute avait conclu en août un accord avec l'Alliance pour les vaccins (Gavi) pour produire jusqu'à 100 millions de doses de deux vaccins potentiels, l'un développé par AstraZeneca et l'autre par la société de biotechnologie américaine Novavax. 

M. Poonawalla a assuré s'attendre à ce qu'environ 90% des doses du Serum Institute soient vendues au gouvernement indien à environ 250 roupies l'unité (trois dollars). 

«La plupart de ces 90% de doses iront au gouvernement indien et peut-être 10% sur le marché privé à un prix plus élevé (1.000 roupies)», a-t-il déclaré. 

«Nous attendons cette licence d'utilisation d'urgence, qui devrait nous permettre de commencer à distribuer des doses d'ici la fin du mois de décembre ou en janvier», a-t-il ajouté. 

Efficacité de 70%

AstraZeneca et l'université d'Oxford ont annoncé lundi avoir développé un vaccin efficace à 70% en moyenne, voire à 90% dans certains cas, après des essais sur plus de 20 000 personnes. 

Ce vaccin pourra être stocké dans des conditions de réfrigération normales de 2 à 8 degrés, contrairement à certains autres vaccins candidats, qui nécessitent un stockage extrêmement froid. 

AstraZeneca a déclaré prévoir produire jusqu'à trois milliards de doses du vaccin en 2021 si ce dernier réussit à franchir les derniers obstacles réglementaires. 

Le ministre indien de la Santé, Harsh Vardhan, avait assuré lundi dernier à India Today TV qu'il s'attendait à ce qu'entre 250 et 300 millions d'Indiens soient vaccinés d'ici septembre prochain. 

Les premiers à être vaccinés seraient les professionnels de la santé, d'autres salariés en première ligne, y compris la police et les paramilitaires, ainsi que les personnes âgées de plus de 65 ans, a-t-il ajouté. 

L'Inde est la deuxième nation la plus touchée par la pandémie derrière les États-Unis, avec plus de 9,1 millions de cas de COVID-19.