/news/coronavirus

Seulement deux soupers permis durant les Fêtes

Marc-André Gagnon | Bureau parlementaire

Moins d’une semaine après le dévoilement de son plan de match pour les Fêtes, la santé publique resserre déjà les règles : les Québécois devront finalement se limiter à deux rassemblements, du 24 au 27 décembre.

Tel qu’annoncé jeudi dernier, pendant ces quatre journées, il sera permis de célébrer avec un maximum de 10 personnes. 

Mais après réévaluation, il faudra s’en tenir à seulement deux rassemblements, a décidé la santé publique. «Idéalement un, si c'est possible», a ajouté le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, en conférence de presse.

Ce scénario à deux rassemblements maximums avait déjà fait l’objet de discussions entre le gouvernement et la santé publique, avant que le plan ne soit officialisé, la semaine dernière. 

«Peut-être que ça n’avait pas été assez précisé», a avoué d’entrée de jeu le premier ministre François Legault, pour justifier cette volte-face. «On a eu un avis peut-être plus clair de la santé publique», a-t-il ajouté, en écorchant au passage Dr Arruda, assis à sa droite. 

«C'est le minimum de rassemblement», a résumé plus simplement le directeur national de santé publique. 

«Plus vous pouvez le faire avec des personnes avec qui vous vivez, mieux c'est», a-t-il continué.

«Ce n'est pas une période pour fêter, a-t-il rappelé. (...) La situation est très fragile encore en ce moment. (...) Ce n'est pas le Copacabana et le festival de Rio qu'on vous demande de faire.» 

Québec a aussi demandé aux forces de l’ordre de préparer un plan afin de s’assurer qu’il n’y aura pas de rassemblements au jour de l’An.

«On a demandé aux policiers de nous préparer un plan pour être certain qu’il y a un suivi partout, que ce soit dans les églises, dans les centres d’achats et même, le 1er janvier, dans les maisons», a déclaré le premier ministre.

Quarantaine de sept jours       

Le premier ministre demande par ailleurs à ceux qui n’arriveront pas à respecter une quarantaine de sept jours avant leurs festivités de s’abstenir de participer à des rassemblements. 

Le «contrat moral» mis de l’avant par son gouvernement prévoit également une autre quarantaine d’une semaine, après le dernier rassemblement autorisé.

Les Québécois auront ainsi intérêt à faire leurs provisions à l’avance, cette année. «L'idéal, c'est de rester chez soi [pendant la quarantaine], donc de faire ses courses avant (les Fêtes)», a précisé M. Legault. 

Le premier ministre en a profité pour déconseiller fortement aux Québécois de voyager à l’étranger pendant les Fêtes. 

Il s’est aussi inquiété du niveau élevé de propagation enregistré dans plusieurs régions du Québec qui avaient été moins touchées pendant la première vague, comme le Saguenay–Lac-Saint-Jean. Il suggère aux gens de ces régions d’essayer de rester à la maison le plus possible, au cours des prochains jours.

Dans la même catégorie