/news/politics

Justin Trudeau piégé par des farceurs russes

Agence QMI

Capture d'écran YouTube

Le premier ministre Justin Trudeau s’est fait jouer un tour par des Russes qui ont réussi à lui parler en se faisant passer pour la jeune militante écologiste suédoise Greta Thunberg en janvier dernier.

C’est ce que révèle une vidéo diffusée sur YouTube lundi par Vladimir Kuznetsov et Alexis Stolyarov qui présentent l’intégral de cet entretien d’une dizaine de minutes.

Selon des informations obtenues par l'Agence QMI mardi, l’appel a eu lieu peu après la catastrophe aérienne du 8 janvier dernier, lorsqu’un avion d’Ukraine International Airlines a été abattu par erreur par l’armée iranienne à Téhéran, coûtant la vie à 57 Canadiens et 29 personnes ayant le statut de résident permanent au Canada. Justin Trudeau répondait alors à de nombreux appels de condoléances pour l'avion abattu, ce qui aurait facilité le travail de farceurs qui ont réussi à déjouer les services qui filtrent les appels du chef du gouvernement fédéral.

Dans cet échange plutôt banal, la fausse Greta Thunberg fait part de son inquiétude d’une possible guerre à la suite de la tragédie aérienne. Justin Trudeau lui répond que lors de ces nombreux appels avec des leaders internationaux depuis ce drame, il a parlé «de la réduction des tensions pour faire ce que je peux pour les encourager à examiner comment ils peuvent faire partie d’un mouvement vers la paix».

Restant somme toute vague et diplomatique, le premier ministre n’a pas mordu aux hameçons lancés par les blagueurs, notamment à propos du président américain Donald Trump ou de la pertinence pour le Canada de quitter l’OTAN.

Le chef libéral a cependant souligné la présence de Greta Thunberg durant la dernière campagne électorale fédérale lors de l’immense marche pour le climat qui avait eu lieu à Montréal le 27 septembre 2019. «Votre présence à Montréal à aider à définir de plusieurs façons ce qui se passait dans notre élection, que nous avions un consensus clair avec plusieurs partis, que nous avons besoin d’agir pour notre futur, d’agir plus pour les jeunes», a dit Justin M. Trudeau.

Le premier ministre fédéral n’est pas la première victime de Vladimir Kuznetsov et Alexei Stolyarov, puisqu’ils ont déjà trompé le prince Harry, le président de la Pologne Andrzej Duda, le président du parlement européen David Sassoli, de nombreux responsables américains comme Kamala Harris ou Bernie Sanders, ainsi que des vedettes comme Sharon Stone.