/sports/homepage

La COVID-19 fait irruption dans la LNH

Agence QMI

Après des séries éliminatoires sans un seul cas de COVID-19, la Ligue nationale de hockey (LNH) est frappée par la pandémie, puisque deux équipes ont indiqué compter des joueurs confirmés positifs.

Ainsi, les Blue Jackets de Columbus ont indiqué que «plusieurs patineurs» étaient aux prises avec le coronavirus. Du côté des Golden Knights de Vegas, quatre joueurs ont été déclarés porteurs de la COVID-19.

Dans les deux cas, l’identité des gens touchés n’a pas été précisée. En Ohio, les Jackets ont barré les portes de leur centre d’entraînement le 16 novembre.

«Ces hockeyeurs ont immédiatement entamé leur quarantaine. [...] Aucun exercice volontaire n’est prévu cette semaine à cause de la fête de l’Action de grâce [américaine]. L’organisation continuera de suivre les recommandations des agences de santé locale, nationale et d’État. On s’attend au retour des joueurs à nos quartiers la semaine prochaine pour des séances volontaires sur la patinoire et à l’extérieur», ont-ils déclaré.

Pour sa part, l’organisation des Knights a voulu se montrer rassurante dans un communiqué transmis au réseau Sportsnet durant la nuit de lundi à mardi.

«Ces joueurs se sont placés en isolement et se portent bien. Par mesure préventive, les installations hors-glace de l’équipe comme le vestiaire, le "lounge", le gymnase, la salle d’entraînement et celle de la vidéo seront fermées à tous les hockeyeurs et membres du personnel durant la fin de semaine de l’Action de grâce.»

Cependant, le centre d’entraînement du club, le City National Arena, reste ouvert, mais est soumis aux règles de la Santé publique du Nevada.

«Nous continuerons de suivre les recommandations des Centers for Disease Control and Prevention, de la LNH et de nos responsables locaux afin de nous assurer que tous - joueurs, employés et membres de la communauté - soient en santé et en sécurité», a ajouté l’équipe.

Le circuit Bettman espère toujours amorcer sa prochaine campagne le 1er janvier.