/news/law

Stéphane Blanchard condamné pour meurtre

Agence QMI

Stéphane Blanchard, cet homme qui a froidement abattu Jacques Choquette en 2016 en échange de l'équivalent de 5000 $ en cannabis, a été trouvé coupable de meurtre prémédité mardi au palais de justice de Sherbrooke.

• À lire aussi: Les jurés prennent connaissance des aveux du présumé meurtrier Stéphane Blanchard

• À lire aussi: Vidéo de 5 heures présentée au procès de Stéphane Blanchard

• À lire aussi: Le procès du meurtre de Jacques Choquette s'ouvre à Granby

Le jury, qui avait été séquestré lundi après-midi, est arrivé à cette conclusion après avoir rejeté les verdicts possibles de meurtre au deuxième degré ou encore d'homicide involontaire.

C'est donc dire que les jurés n'ont pas cru l'accusé. Ce dernier, sans nier avoir abattu l'entrepreneur de 51 ans, prétendait avoir tout simplement voulu l'effrayer en tirant un coup de feu qui l'aurait atteint par inadvertance à la tête.

Blanchard écopera donc automatiquement d'une peine de détention à vie.

Plus tôt mardi, les jurés avaient demandé des précisions sur les notions de doute raisonnable et de complot, en lien avec le fait que l'accusé pourrait avoir agi sous pression au commettre le meurtre. Ils avaient aussi réclamé de pouvoir réécouter l'enregistrement du témoignage de Blanchard qui dure tout près de six heures.

Aussi accusé de complot pour meurtre, rappelons que l'homme de 38 ans avait fait des aveux aux enquêteurs lors de son arrestation en 2018.

C'est à la demande d'un présumé complice, Daniel Giroux, qu'il aurait commis ce crime, qui aurait été motivé par une dette d'argent.

Appelé à témoigner pour sa défense, Stéphane Blanchard a livré une version différente de celle donnée aux policiers. L'accusé a dit que le plan était plutôt de faire peur à Jacques Choquette en tirant un coup de feu en sa direction. Jamais il n'aurait eu l'intention de l'atteindre, encore moins de le tuer, avait-il assuré pour sa défense.

Récit des évènements

Rappelons que dans la soirée du 3 novembre 2016, Jacques Choquette s'était absenté de la maison pour un rendez-vous d'affaires.

Il n'est jamais rentré au bercail. Le lendemain, son véhicule, une Mercedes blanche, a été découvert incendié sur un rang isolé de Saint-Valérien-de-Milton.

Après deux années d'enquête, les enquêteurs des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec ont procédé à trois arrestations en novembre 2018. Stéphane Blanchard, Daniel Giroux et Mathieu Valade Williams ont été inculpés de meurtre prémédité et complot pour le meurtre de Jacques Choquette.

Les ossements de la victime ont été découverts au mois de juin suivant dans un boisé du chemin du golf, aux limites de Stukely Sud et Waterloo.

- avec les informations de Jean-François Desbiens, TVA Nouvelles

Dans la même catégorie