/news/world

Le Nicaragua dresse un très lourd bilan après le passage de deux ouragans

Agence France-Presse

Courtoisie

Les ouragans Eta et Iota, qui ont dévasté les régions du nord-est du Nicaragua, ont touché plus de trois millions de personnes, soit la moitié de la population totale du pays, et provoqué des dommages estimés à 742 millions de dollars, a indiqué mardi le gouvernement de Managua.

Le premier ouragan, Eta, a provoqué des dommages pour quelque 178 millions de dollars dans le nord-est du pays, mais Iota, d'ampleur nationale, a provoqué des destructions dont le coût est estimé à 564 millions de dollars, a précisé le ministre des Finances Ivan Acosta. 

• À lire aussi: L'ouragan Iota a fait au moins 44 morts en Amérique centrale

• À lire aussi: Une Québécoise a affronté les ouragans Eta et Iota

• À lire aussi: La tempête tropicale Iota s'affaiblit, 25 morts

Eta, ouragan de catégorie 4 sur une échelle de 5, a touché le nord-est du pays le 3 novembre avant que Iota n'atteigne le Nicaragua le 16 du même mois, avec une violence encore plus grande, de niveau 5, soit le maximum pour un ouragan.

Plus de trois millions de personnes ont également été touchées par ces deux ouragans sur une population totale de 6,2 millions d'habitants, a encore dit le ministre lors d'une visioconférence.

Iota «est l'événement (météorologique) le plus puissant qui ait jamais touché le Nicaragua, non seulement pour la violence avec laquelle il a frappé le pays, mais aussi pour son amplitude», a indiqué Guillermo Gonzalez, directeur du Système national de Prévention des désastres.

Le passage de Iota a fait 44 morts en Amérique centrale, dont 21 au Nicaragua, en raison d'inondations et de glissements de terrain.

Le pays a besoin d'une aide humanitaire d'urgence de quelque 4 millions de dollars, a également annoncé le gouvernement.