/sports/homepage

L’engouement pour le ski de fond prend de l’ampleur

Catherine Boucher

À l’aube de la période hivernale, la demande d'équipements de sports est en effervescence, si bien que certains commerces à Rimouski ont déjà écoulé près de la moitié de leur matériel.

Le nombre d’activités étant plus limité en raison de la pandémie, ce sont les sports extérieurs qui ont la côte cette année. Le phénomène était flagrant cet été alors que plusieurs se sont rués vers l’achat de bicyclettes et de planches à pagaie, causant de nombreuses ruptures de stock. Pour ne pas être confrontés au même scénario cette année, les skieurs et planchistes ont pris de l’avance et ça se reflète déjà sur l’inventaire des boutiques de sport dans la région. Des commerçants avouent avoir déjà pris un mois d'avance sur leurs ventes comparativement à l’habitude.

«Mes ventes sont devancées, c’est comme si on était le 15 décembre. J'ai augmenté mes placements de skis de fond de 40 % et on a doublé nos quantités de locations pour les enfants. Il reste environ la moitié de mon équipement pour la saison», a constaté le propriétaire de La vie dehors, Dany Smith.

«C'est certain qu'on va avoir un manque de matériel sous peu, mais ce n'est pas encore alarmant dans certaines disciplines comme le ski alpin par exemple. C’est surtout le ski de fond qui est grandement affecté», a observé de son côté le propriétaire de la boutique Gendron Sports, André Levesque.

Réapprovisionnement difficile

Ce qui inquiète surtout les propriétaires, c’est le réapprovisionnement. Le manque varie d’un commerce à l’autre selon les marques qu’ils tiennent en boutique. Certaines compagnies sont davantage affectées par les retards de productions et peinent à pallier la demande.

«Les manufacturiers n'ont pas pu produire à pleine capacité donc ils ont dû sacrifier certains items. Le processus de vente pour en compléter une est donc beaucoup plus long parce qu'on n'a pas nécessairement tout ce que le client à besoin. On en a, minimum, pour un an à s'en remettre. L'industrie doit se replacer, les productions doivent reprendre un rythme normal et les approvisionnements de ces fournisseurs-là aussi», a expliqué M. Lévesque.

Les amateurs de sports de glisse sont invités à s’y prendre à l’avance cette année s’ils veulent s’assurer d’avoir tout leur équipement en main. Dans certains commerces, il est d’ailleurs possible de réserver ses ensembles sous forme de dépôt et de terminer le paiement plus tard.