/regional/troisrivieres/mauricie

Un restaurant de Trois-Rivières solidaire malgré les pertes

Raphaël Brouillette | TVA Nouvelles

Malgré l'incertitude et les pertes financières, la Binerie Chik au centre-ville de Trois-Rivières renoue avec sa tradition des Fêtes. Elle a préparé des centaines de boîtes à lunch pour des enfants en milieux défavorisés.

Pour une troisième année, l'établissement a préparé le déjeuner à 500 élèves d'écoles primaires des premiers quartiers de Trois-Rivières. En raison des mesures sanitaires, l’option de la boîte à lunch a été priorisée. Et pour la copropriétaire Geneviève Janvier, il n'était pas question d'abandonner cette année.

«On n'y a pas pensé, a-t-elle confié. C'était tellement important. Ce n’est pas aux enfants de payer pour nos difficultés. Ça nous fait du bien à nous aussi.»

Si par le passé c'est directement au restaurant que les enfants venaient profiter d'un déjeuner copieux, c'est à l'école qu'on leur a livré les repas mardi. Plusieurs partenaires ont participé à l’initiative, qui a mis le sourire au visage des enfants.

Le directeur de l’école Saint-Philippe, Carl Beaulieu, a soutenu que le mois de novembre a été plus difficile pour ses élèves. «Ce geste est arrivé à point», a-t-il dit.

Le problème d’insécurité alimentaire prend de l’ampleur depuis le début de la crise. Selon, le Club des petits déjeuners, le nombre d’enfants en situation précaire a doublé entre mars et juin 2020.