/news/politics

Aviation: normes renforcées pour les émetteurs d'urgence

Agence QMI

Photo d'archives, AGENCE QMI

Tous les aéronefs qui survolent le Canada devront être équipés de radiobalises de repérage d'urgence (ELT) numériques à bord, qui émettent un signal rapide avec des données précises en cas de problème. 

C’est ce qu’a annoncé mercredi le gouvernement fédéral.

«La nouvelle exigence concernant les radiobalises de repérage d'urgence à bord des aéronefs qui survolent le Canada viendra renforcer l'efficacité des opérations de recherche et sauvetage et améliorer la sécurité des passagers en accroissant la probabilité qu'un signal de détresse soit reçu en temps opportun», a souligné par communiqué le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau.

Cette radiobalise qui est en fait un émetteur radio activé à la suite d'un accident aérien sert de balise de détresse pour lancer les opérations de recherche et sauvetage afin de localiser un aéronef en détresse, a expliqué le ministère.

Ainsi, tous les aéronefs qui sont au-dessus du sol canadien, par exemple, devront être équipés d'ELT numériques pouvant diffuser simultanément sur les fréquences de 406 MHz et de 121,5 MHz, à quelques exceptions près.

Ainsi, l’utilisation de ces émetteurs va permettre de réduire les risques pour la vie humaine et la santé, a précisé Ottawa.

En cas de problème, ils permettent de donner rapidement des renseignements fiables et précis sur la position afin d'aider les services de recherche et de sauvetage.

«Les signaux de détresse sont reçus par un réseau de satellites mondiaux qui est surveillé par des services de recherche et de sauvetage, ce qui accroît les chances de succès des secours en cas d'écrasement d'un aéronef», a ajouté le ministère fédéral des Transports.