/regional/estduquebec/cotenord

De la livraison par drone dans des communautés éloignées de la Basse-Côte-Nord

Alexandre Cantin | TVA Nouvelles

Des villages de la Basse-Côte-Nord deviendront un banc d’essai pour la livraison de marchandises à l'aide de drones téléguidés. L’entreprise Drones Express et son partenaire souhaitent mener des projets pilotes pour le transport sur de longues distances.

Drones Express mise sur le Condor, un appareil développé par Drone Delivery Canada.

Il s’agit d’un drone fonctionnant à l’essence, d’une capacité de 180 kilogrammes et d’une autonomie de vol de 200 kilomètres.

Les deux entreprises qui ont signé cette semaine une lettre d'intention souhaitent obtenir un permis spécial de Transports Canada pour livrer des marchandises dans diverses communautés de la Basse-Côte-Nord qui ne sont pas reliées par une route.

Le drone décollerait d’une base située à Kegaska, dernier village relié par la route 138 à l'est de Sept-Îles.

Des envois postaux, des équipements médicaux et des marchandises diverses pour les besoins d’entreprises pourraient être livrés avec cette technologie en développement. Cela vient compléter les services de livraison déjà offerts par des compagnies aériennes.

«La grosseur du drone est de 20 pieds cubes. On n'a pas la capacité volumétrique d’un avion. On va cibler des marchandises dans de plus petits colis qui ont une valeur ajoutée à ce qu’il soit transportés rapidement», a indiqué François Bertrand, président-directeur général de Drones Express.

«Si on est capables d’attacher des projets pilotes par contrat, on va démarrer le service pour l’été prochain en 2021», a-t-il dit mercredi à TVA Nouvelles.

Au cours des prochains mois, des analyses seront menées sur des aspects de sécurité et de gestion de risques. Les routes aériennes qu’emprunteraient les drones seront tracées en fonction des besoins exprimés par les futurs clients.

Il s’agit d’un travail qui se réalise en étroite collaboration avec Transports 

Dans la même catégorie