/news/coronavirus

Des tenanciers demandent 30 jours pour se préparer et éviter les éclosions

Agence QMI

Barman creating signature drink at bar counter. Bitter whisey with beer cocktail

Hoda Bogdan - stock.adobe.com

Le gouvernement devrait donner un préavis de 30 jours aux bars et restaurants avant de permettre leur réouverture, a demandé la Nouvelle association des bars du Québec (NABQ).

L'association a dévoilé, mercredi, son Plan d'action 30-30 qui propose au gouvernement d'aviser 30 jours à l'avance les tenanciers et restaurateurs, afin que ceux-ci puissent se préparer à rouvrir leurs restaurants.

«Vous pouvez permettre aux gens d’ouvrir le 11 janvier leurs établissements, mais accordez un 30 jour supplémentaires à des gens qui doivent retrouver des cuisiniers, qui doivent refaire leurs menus, refaire les stocks», a expliqué mercredi le président de la NABQ, Pierre Thibault, en entrevue à «L’Addition» sur QUB radio.

M. Thibault base sa proposition sur la précédente expérience de réouverture, à la fin de la première vague de la pandémie.

«Le 22 juin dernier, M. [François] Legault a dit "on ouvre les bars à 16 h ce soir". C’était une erreur monumentale, a déploré l’entrepreneur. Tout le monde a voulu rouvrir son commerce en panique.»

«Je suis à peu près certain qu’il y a eu des éclosions dans les bars à cause de cette rapidité-là, où tout le monde a voulu revenir en opération», a-t-il ajouté.

Le président de la NABQ a aussi proposé au gouvernement de clarifier ses programmes d'aide, pour faciliter la vie aux tenanciers et restaurateurs.

Dans la même catégorie