/news/coronavirus

«La minute qu’on reçoit les vaccins, on commence à piquer»

TVA Nouvelles

Même si Québec assure qu’il sera prêt pour mettre en branle sa grande campagne de vaccination contre la COVID-19 dès le 1er janvier 2021, le ministre de la Santé n’a encore eu aucune garantie d’Ottawa que des vaccins seraient disponibles.

• À lire aussi: Les Canadiens ne seront pas les premiers vaccinés

En entrevue avec Mario Dumont sur les ondes de LCN, Christian Dubé a indiqué qu’il mettait de la pression sur ses homologues fédéraux afin d’avoir des réponses sur les doses de vaccins attendues et quand elles seraient disponibles. 

«J’ai écrit une lettre le 23 octobre à la ministre de la Santé [Patty Hajdu], conjointement avec la ministre de la Santé de l’Ontario. Donc l’Ontario et le Québec ont écrit au fédéral pour leur dire ‘’on veut de l’information. C’est beau que ce soit vous qui négociez, mais qu’est-ce qu’on va avoir, quand, les quantités, etc.’’ Je n’ai pas encore eu de réponse. J’ai réécrit encore une lettre cette semaine. On va mettre beaucoup beaucoup de pression», a insisté le ministre Dubé. 

«On va être prêts le premier janvier, mais moi, je veux qu’on me livre. On a mis la logistique, on a acheté les congélateurs, on fait tout pour être prêts!», ajoute le ministre. 

Bien qu’il déplore le fait de ne pas avoir de garantie, il assure que Québec ne «lâchera pas le morceau». «C’est à eux de livrer la marchandise, nous notre responsabilité envers les Québécois c’est d’être opérationnels. La minute qu’on reçoit les vaccins, on commence à piquer», a-t-il assuré. 

Par ailleurs le ministre Dubé n’a aucune crainte quand à l’organisation de la vaccination, opérations pour lesquelles le Québec sait faire, et l’a démontré par le passé avec la H1N1 ou pour l’influenza, chaque année. 

«Le Québec est vraiment bon à vacciner depuis plusieurs années. [...] On a déjà plus de 800 000 personnes vaccinées à date pour la grippe, en moins d’un mois. On est capables de vacciner 200 000 personnes par semaine», décrit-il. 

Avec l’arrivée d’un vaccin COVID, le ministre de la Santé souhaite même augmenter ses cibles de personnes vaccinées à 300 000 ou même 400 000 par semaine, si le fédéral est en mesure de livrer plus de doses. 

«On va être capables dans les délais prévus de vacciner les 2,3 millions de personnes qu’on voulait vacciner», estime-t-il.  

Par ailleurs l’ordre des personnes vaccinées sera clairement établi et devrait s’inspirer des critères pour la vaccination contre la grippe. Le personnel de santé sera assurément prioritaire. 

Dans la même catégorie