/sports/homepage

Le camp d’Équipe Canada junior interrompu

Kévin Dubé | Agence QMI

Hockey Canada Images

Le camp d’Équipe Canada junior ne se déroule assurément pas comme prévu. Toute l’équipe a été placée en quarantaine jusqu’au 6 décembre, mercredi, au lendemain de l’annonce que deux joueurs avaient été déclarés positifs à la COVID-19.

Les joueurs et membres du personnel devront donc demeurer confinés à leur chambre d’hôtel de Red Deer, sans possibilité d’y sortir, durant toute la quarantaine.

Des rencontres seront organisées par visioconférence et les joueurs ont été invités à s’entraîner dans leur chambre. Une vague de tests est prévue aujourd’hui, selon nos informations.

«À la suite de la réception de deux tests positifs parmi les joueurs au camp de sélection Sport Chek de l’équipe nationale junior du Canada lundi, Hockey Canada a confirmé que tous les joueurs, entraîneurs et membres du personnel sont considérés comme des personnes ayant été en contact étroit avec les personnes touchées et doivent, par conséquent, se soumettre à la période de quarantaine obligatoire de 14 jours conformément à l’ordonnance 05-2020 des Services de santé de l’Alberta. Hockey Canada continuera de respecter l’ensemble des lignes directrices et des protocoles mis de l’avant par le gouvernement de l’Alberta et les Services de santé de l’Alberta, puisque l’organisation ne fait pas l’objet d’une exemption à l’égard de l’ordonnance 05-2020. Ainsi, elle suspend toutes les activités du camp jusqu’à la fin de la période de quarantaine», a mentionné le premier vice-président des équipes nationales de Hockey Canada, Scott Salmond, par voie de communiqué.

La suite?

Cette nouvelle complique les choses pour Équipe Canada junior. Reste à voir comment cette longue pause affectera la suite du camp. Le troisième match intraéquipe, prévu mardi, a été annulé tout comme les quatre premiers matchs contre des équipes universitaires, prévus le week-end prochain et le suivant, en raison de la quarantaine.

ÉCJ devait procéder à une première vague de retranchements mardi qui a été repoussée en raison des circonstances actuelles.

Le temps file

Chose certaine, ce qui était le meilleur ami d’ÉCJ jusqu’à tout récemment est maintenant devenu un ennemi : le temps. Un règlement de la Fédération internationale de hockey sur glace (FIHG) oblige les équipes à avoir complété leur alignement au minimum le 6 décembre, soit une semaine avant l’entrée dans la bulle d’Edmonton. C’est donc dire que Hockey Canada devra probablement se baser sur quelques entraînements et deux parties intraéquipes pour composer la majorité de son noyau.

Pas idéal, surtout quand la majorité des joueurs présents au camp n’avaient pas disputé de matchs compétitifs depuis le mois de mars, avant de se présenter à Red Deer.