/regional/montreal/montreal

25 stations hivernales à Montréal

Elsa Iskander | Agence QMI

PHOTO COURTOISIE/Ville de Montréal

Vingt-cinq stations hivernales seront installées dans 17 arrondissements montréalais pour égayer l’atmosphère malgré la pandémie et encourager les gens à acheter localement durant les Fêtes.

Ces stations ludiques qui auront toutes des designs différents incluront du mobilier urbain et des installations lumineuses.

«Il y en a de toutes les sortes, a dit jeudi la mairesse de Montréal, Valérie Plante. Il y a beaucoup d’emphase qui est mise sur la lumière. On parle de luminothérapie... Je pense que dans le temps des Fêtes, même quand il fait gris et noir, un peu de lumière, quelle que soit la couleur, ça fait du bien.»

Ces stations ne seront pas chauffées. L’utilisation de lampes chauffantes ou de braseros a été écartée pour des raisons de sécurité publique et pour éviter que les gens ne s’entassent en ne respectant pas la distanciation, selon la Ville de Montréal.

PHOTO COURTOISIE/Ville de Montréal

«Il est plutôt question d'aménagements à l’ambiance chaleureuse: couleurs vives, brise-vent, sites tirant parti de l'ensoleillement ou de sources de chaleur résiduelle, concepts incitants à bouger ou à jouer pour se réchauffer, etc.», indique la Ville, qui investira 600 000 $ dans ces stations.

La mairesse ne craint pas qu’il y ait une problématique de gestion de foules à ces endroits, le froid pouvant dissuader les gens d’y rester longtemps. De plus, «il n’y aura pas nécessairement d’animation et s’il y en a, elle ne sera pas annoncée d’avance», a indiqué Mme Plante.

«On axe (cela) sur la lumière, sur l’expérience, l’idée c’est pas d’aller faire un 5 à 7», a-t-elle lancé à la blague. Il n’y aura pas non plus de nourriture offerte sur les lieux.

La mairesse en a profité pour encourager l’achat local. «Les géants du commerce en ligne n’ont pas besoin de nous pour survivre, mais nos commerçants locaux, oui», a-t-elle dit. Plusieurs marchés de Noël sont prévus, dont un premier dans le Vieux-Pointe-aux-Trembles le 5 décembre prochain.

PHOTO COURTOISIE/Ville de Montréal

Activités sportives

Comme on avait vu des foules au parc du Mont-Royal cet été, l’administration municipale veut éviter que cela se reproduise dans le temps des Fêtes et invite la population à découvrir d’autres parcs aussi.

Le parc Jean-Drapeau offrira des activités gratuites à compter du 19 décembre. S’il n’y a pas de Fête des neiges cette année, les citadins pourront tout de même y faire d’autres activités de plein air, comme se promener dans les sentiers ou faire du ski de fond, profiter d’une patinoire réfrigérée, faire du fat bike ou de la glissade libre, par exemple.

Tous les grands parcs offriront des sentiers de ski de fond, de randonnée et de raquette. Il sera aussi possible de faire du fat bike dans les sentiers des parcs de l’Anse-à-l’Orme, du Cap-Saint-Jacques et de Pointe-aux-Prairies. Les enfants pourront aller glisser au parc Grovehill, à Lachine, ou au parc Ignace-Bourget, dans le Sud-Ouest.

Pour ceux n’ayant pas leur propre équipement sportif, les familles pourront en louer gratuitement pour les 18 ans et moins, en réservant en ligne, afin de profiter du réseau de parcs.