/finance/homepage

Comment se protéger en vue du Vendredi fou et du Cyberlundi

Stéphane Desjardins | Journal de Montréal

Black Friday Sale Event. Flat People Characters with Shopping Bags. Big Discount, Promo Concept, Advertising Poster, Banner. Vector illustration

Illustration Adobe Stock

Pas question d’improviser. Pour magasiner lors du Vendredi fou ou du Cyberlundi, il faut se préparer et poser beaucoup de questions pour ne pas se faire avoir.

• À lire aussi: Consommation responsable: réfléchir le Vendredi fou

• À lire aussi: Heures prolongées pour le magasinage du temps des Fêtes à Québec

La plus grande part des soldes offerts le Vendredi fou sont de véritables rabais. Mais beaucoup n’en sont pas. Comment s’y retrouver ? En faisant à l’avance du repérage en ligne ou en magasin, avant d’acheter. Vous pouvez ainsi comparer les prix avant et pendant le Vendredi fou ou le Cyberlundi.

D’autre part, certains produits en solde sont souvent des fins de ligne, que commerçants et fabricants veulent liquider avant la nouvelle année. Ces produits, principalement dans l’électronique, le plein air ou le vêtement, ressemblent souvent à s’y méprendre aux nouveautés. Prenez en note le numéro de produit ou de modèle avant d’aller en magasin.

Politiques de retour

Contrairement à la croyance populaire, aucune loi n’encadre les politiques de retour des commerçants. Ils ne sont pas obligés d’en avoir une ni d’accepter les retours, les échanges ou les remboursements. Et plusieurs détaillants qui ont une telle politique l’ont resserrée à cause de la pandémie, parce qu’ils manquent de personnel ou parce qu’ils n’ont plus les moyens d’être généreux...

Avant d’acheter, demandez au personnel quelle est la politique d’échange ou de remboursement. Ou cherchez-la sur le site internet.

« Dans le cas d’un contrat à distance (achat en ligne ou au téléphone), le commerçant a l’obligation de renseigner le client sur sa politique de retours avant de faire une transaction », explique Charles Tanguay, porte-parole de l’Office de la protection du consommateur (OPC).

En fait, si un commerçant a une politique d’échange ou de remboursement, la loi précise qu’il a l’obligation de l’appliquer. Si ce n’est pas clair, vous pouvez toujours exiger d’indiquer les conditions d’échange ou de remboursement sur la facture. 

Un commerçant peut aussi exclure certaines journées où on peut se faire rembourser, échanger ou retourner la marchandise, par exemple le lendemain de Noël ou du jour de l’An (ce qui se comprend). Et les politiques de retour s’adressent aux clients qui changent d’idée, mais ne couvrent pas les biens défectueux, endommagés ou qui ne livrent pas la performance promise. En ce cas, ce sont les garanties légales ou du manufacturier qui s’appliquent (information de l’OPC sur ce sujet). En cas de problème, appelez l’OPC pour vous faire épauler : 1 888 672-2556.

À savoir si vous voulez offrir un cadeau : certains commerçants fournissent une facture sans prix affiché. Ils acceptent donc le retour ou l’échange d’un cadeau qui ne fait pas l’affaire sans aviser la personne qui l’a donné.  

Conseils  

- Imprimez le numéro de modèle ou de produit en solde affiché en ligne et avant de l’acheter en magasin. 

- Si possible, magasinez le matin. En ligne, magasinez la nuit ! (entre 23 h et 8 h) Vous augmentez vos chances d’éviter les ruptures de stock. 

- Cyberlundi : ayez en tête que Postes Canada et de nombreux services de messagerie sont débordés et que votre achat pourrait être livré après Noël. 

- On s’attend à ce qu’on puisse retourner un produit acheté en ligne, mais ce n’est pas automatique. Avant d’acheter, consultez la politique en ligne. 

- Quels sont les frais de retour pour les achats en ligne ? Certains commerçants exigent que le client les paie en partie ou en totalité, ou qu’il fasse affaire avec une compagnie précise de messagerie. 

- Attention à l’épidémie de vols ! Si vous achetez en ligne, faites livrer vos achats au bureau (demandez la permission à votre patron), à un comptoir de Postes Canada (FlexiLivraison), chez un commerçant ou un proche à la maison qui accepte de vous rendre service. 

- Surveillez les dates de retour : si un produit ne peut être retourné après 30 jours, ce sera trop tard si vous l’achetez la fin de semaine du Vendredi fou pour l’offrir à Noël. 

- Fixez-vous un budget et des objectifs écrits : ce n’est pas parce que vous profitez des soldes qu’il faut dépenser davantage ! Quels sont les produits que je cherche, dans quelle gamme de prix ? Je cherche quels cadeaux de Noël pour quelle personne ? 

- Acheter québécois : lisez les étiquettes et les sites internet pour connaître le lieu de fabrication du produit ou le siège social du détaillant.