/finance/homepage

Dépenses des Fêtes: quatre conseils pour ne pas trop s’endetter

Agence QMI

En raison de la pandémie, le portefeuille de nombreux québécois est dégarni et les dépenses des Fêtes pour gâter des proches pourraient leur entrainer des difficultés financières.

• À lire aussi: Les Canadiens dépenseront autant à Noël

• À lire aussi: Comment se protéger en vue du Vendredi fou et du Cyberlundi

Dans ce contexte, l’établissement d’un budget et d’un bilan financier est important, selon la firme Raymond Chabot.

«Avec les soldes du Black Friday et les Fêtes qui arrivent à grands pas, les consommateurs doivent chercher à maintenir leur santé financière et gérer leur budget avec rigueur. Une situation exceptionnelle qui exige une gestion financière extraordinaire», a précisé Éric Lebel, associé et syndic autorisé en insolvabilité chez Raymond Chabot, par communiqué, jeudi.

La firme donne quatre conseils pour ne pas trop s’endetter: prendre conscience de sa situation financière; respecter le budget alloué; favoriser les cadeaux moins chers, car c'est l'intention qui compte; et de ne pas perdre de vue l’essentiel.

En cette période exceptionnelle où les effets négatifs de la deuxième vague de COVID-19 ne se font pas encore complètement sentir, l’entreprise spécialisée dans les domaines de l'insolvabilité et du redressement financier auprès des particuliers et des entreprises met en garde les consommateurs.

«Le stress lié à l'incertitude empêche souvent les gens d'avoir une idée réaliste de ce qu'ils peuvent se permettre comme dépenses», a dit Éric Lebel.

La firme Raymond Chabot rappelle que le nombre de Canadiens avec des problèmes financiers a bondi en septembre, selon les plus récentes données du Bureau du surintendant des faillites

«La hausse des dossiers déposés par les consommateurs québécois en septembre 2020 est non seulement préoccupante, mais elle devrait se confirmer davantage au cours des prochains mois, malgré les différents programmes d'aide gouvernementale toujours offerts. Avec un total de 2 148 dossiers de faillite et de proposition de consommateurs déposés, cela représente non seulement une hausse de 25 % des dossiers par rapport à août 2020, mais aussi une augmentation de 57 % par rapport à mai 2020, période où l'on enregistrait le nombre le plus bas de dossiers déposés depuis le début de l'année», a mentionné la firme.

Dans la même catégorie