/news/politics

Des paris sportifs pour un seul match?

Agence QMI

TVA NOUVELLES/AGENCE QMI

Le gouvernement Trudeau a déposé, jeudi, un projet de loi pour légaliser les paris sportifs qui portent sur un seul événement, comme une partie de hockey ou de football.

Présentement, les paris ne sont permis que pour deux parties. L’idée derrière cette modification législative est de retirer les profits des mains du crime organisé et des autres pays vers lesquels se tournent les Canadiens pour faire des paris.

«Alors que les Canadiens travaillent fort pour que notre économie se rétablisse à la suite de la pandémie, il est plus nécessaire que jamais que ces bénéfices profitent à nos communautés», a déclaré le ministre de la Justice David Lametti.

Le projet de loi C-13 viendrait modifier le Code criminel pour permettre aux Canadiens de miser des sommes lors d’événements tels que la Coupe Grey. Il reviendrait ensuite aux provinces et territoires d’établir et d’administrer les paris sur leurs propres territoires.

«[L’argent pourra] profiter aux provinces et territoires qui pourront l’investir dans des programmes et des services essentiels comme en éducation et en santé», a insisté M. Lametti.

Selon la Canadian Gaming Association, c’est environ 14 milliards $ par année qui sont perdus. La majorité, autour de 10 milliards $, irait au crime organisé au Canada et le reste, à des sites web administrés dans d’autres pays.

Le projet de loi C-13 n’est pas la première initiative parlementaire du genre. Des députés néo-démocrates et conservateurs s’étaient notamment alliés pour déposer, en février dernier, une pièce législative d’initiative parlementaire pour légaliser le pari pour un seul événement. 

Le projet de loi est toutefois mort au feuilleton au moment de la prorogation du Parlement, en août.

M. Lametti s’est dit confiant que le C-13 deviendra force de loi avant le déclenchement de prochaines élections fédérales.