/news/coronavirus

COVID-19: encore près de 150 nouveaux cas au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Pierre-Paul Biron | Journal de Québec

Région critique de la lutte à la COVID-19 au Québec, le Saguenay-Lac-Saint-Jean continue de voir son nombre de cas évoluer en montagnes russes. Après un pic à 211 nouveaux cas hier, voilà que la région retrouve son niveau du début de la semaine avec 146 nouvelles infections.

• À lire aussi: [EN DIRECT] Les derniers développements sur la COVID-19

• À lire aussi: La majorité des Canadiens vaccinés d'ici septembre

• À lire aussi: 3000 cas par jour en janvier si on se rassemble à Noël?

Selon les données de l’INSPQ, la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean n’a pas été sous la barre des 100 nouveaux cas quotidiens depuis le 13 novembre dernier.   

  • Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:   

Ces 146 nouveaux cas portent le nombre total d’infections dans la région à 4871 depuis le début de la crise.

En date d’hier, la région demeurait toujours celle au Québec où le taux de cas confirmés était le plus élevé, avec 426 cas par 100 000 habitants. Dans le secteur de Chicoutimi, ce taux grimpe même à 545 cas par 100 000 personnes. En comparaison, la région avec le deuxième taux le plus élevé est Lanaudière, avec 231 cas par 100 000 habitants, la moitié moins.

Le directeur national de Santé publique Horacio Arruda sera dans la région en après-midi pour une rencontre avec les médias. La ministre responsable du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, sera aussi sur place, tout comme le directeur régional de santé publique et la présidente du CIUSSS de l’endroit.

Ailleurs dans l’est du Québec

À Québec, 132 nouveaux cas ont été enregistrés dans les dernières 24 heures, un chiffre qui suit la tendance des deux dernières semaines.

Sur la Rive-Sud, en Chaudière-Appalaches, la situation demeure aussi stable 56 nouveaux cas.

À l’échelle de la province, ce sont 1269 nouveaux cas qui ont été enregistrés. 38 décès s’ajoutent au bilan, dont 9 dans les 24 dernières heures.

Au chapitre des hospitalisations, celles-ci ont diminué de six, passant à 669. 90 personnes parmi ceux-ci se trouvent aux soins intensifs. À cet effet, l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) a publié vendredi matin ses projections, mettant en garde contre de possibles débordements dans les hôpitaux de l’extérieur de Montréal.

«Les patients COVID-19 occupent déjà près de la moitié des lits réguliers dédiés, ce qui rend certains établissements plus fragiles à dépasser leurs capacités dédiées», affirme l’INESSS.

Dans la même catégorie