/news/coronavirus

Plus de la moitié des Canadiens vaccinés d'ici septembre

Émilie Bergeron | Agence QMI

Le premier Justin Trudeau estime que plus de la moitié des Canadiens seront vaccinés contre la COVID-19 d’ici septembre si tout va comme prévu.

• À lire aussi: Trois millions de Canadiens devraient être vaccinés en premier

• À lire aussi: «La minute qu’on reçoit les vaccins, on commence à piquer»

• À lire aussi: Vaccination: Ottawa nomme un major-général responsable

«Il y a de très bonnes chances, si tout fonctionne bien, qu’on puisse vacciner la majorité des Canadiens d’ici septembre prochain», a-t-il dit vendredi devant sa résidence de Rideau Cottage en affirmant se baser sur les avis scientifiques.

Il n’a toutefois pas fourni plus de détails sur la date à partir de laquelle de premières doses pourraient être administrées, faisant valoir qu’il faut autant penser à la «ligne d’arrivée» de la course qu'à la «ligne de départ».

La santé publique du Canada évoquait déjà un scénario «optimiste» où la plupart des 38 millions de Canadiens allaient être vaccinés d’ici la fin de 2021. M. Trudeau a donc été plus loin avec l’horizon de septembre, vendredi, disant citer les cibles de scientifiques.

«C’est la même fourchette», a soutenu le sous-administrateur en chef de la santé publique, le Dr Howard Njoo.

Il reste qu’on ignore si l’objectif est que 51% de la population ou 80%, par exemple, soit vaccinée d’ici à septembre.

«C’est difficile de préciser avec des chiffres exacts et un pourcentage. Je pense que le premier ministre est optimiste et moi aussi, mais il y a beaucoup d’inconnus», a offert le Dr Njoo.

On ne sait pas encore quand de premiers Canadiens – les plus vulnérables face à la COVID-19 – seront vaccinés et des premiers ministres provinciaux comme celui du Québec, François Legault, s'impatientent et réclament des échéanciers clairs.

Ottawa se limite à dire que trois millions de personnes devraient recevoir le vaccin entre janvier et mars.

Les autorités fédérales misent, pour ce faire, sur la première livraison prévue des candidats vaccins de Pfizer et de Moderna. Ces fournisseurs pourraient obtenir le feu vert de la Food and Drug Administration (FDA), aux États-Unis, dès décembre. Santé Canada devra aussi donner son sceau d’approbation, mais des fonctionnaires ont indiqué que le délai sera minime.

Ottawa a réservé 40 millions de doses pour ces deux vaccins, avec des options pour 132 millions de doses supplémentaires.

Dans la même catégorie