/finance/homepage

EN IMAGES | Au cœur du vendredi fou dans un centre de commandes

TVA Nouvelles

Le centre de préparation de commandes Wiptec situé à Sherbrooke roule à fond de train en ce vendredi fou.

• À lire aussi: Black Friday: en file toute la nuit au centre-ville de Montréal

• À lire aussi: Un Vendredi fou, «sans folie» ?

L’entreprise qui se spécialise dans la préparation et l’envoi rapide de colis partout au Canada et aux États-Unis s’occupe des commandes de nombreuses marques et bannières bien connues.  

Contrairement à un entrepôt où les stocks sont gardés parfois longtemps, rien ne traine chez Wiptec. Les achats effectués en ligne par les clients ne restent que quelques minutes sur les étalages avant d’être envoyés.  

Wiptec avait préparé à pareille date près de 100 000 commandes lors du week-end commençant le vendredi fou, et ce jusqu’au Cyberlundi, pour un total de 1 million d’items. 

Cette année, en raison de la pandémie, l’entreprise évalue préparer entre 500 000 et 600 000 commandes pour un total de 15 à 20 millions d’items. 

«Dans les nouveaux clients, on a Lole, Ricardo, Aerogrow. Aerogrow c’est des serres où l’on fait pousser des épices. Étonnamment, dans le confinement, ça a explosé. Les gens investissent dans de petits bonheurs», explique le président de Wiptec, Martin Ball. 

Il note également que les produits d’arts plastiques, comme Pébéo, sont également très populaires. «Les gens passent beaucoup de temps à la maison avec leurs enfants», ajoute-t-il. 

La marque Ricardo a aussi vu ses produits s’envoler comme des petits pains chauds, et a dû faire appel à Wiptec afin d’optimiser les commandes en ligne.  

«Les ventes boutiques physiques versus boutiques en ligne chez Ricardo Média, c’était 85% - 15% environ. Et on a vu avec la pandémie le ratio des ventes se déplacer à 60% des ventes en boutique physique, et 40% en boutique en ligne», explique Mireille Arteau, vice-présidente des opérations pour Ricardo Média. 

Dans la même catégorie