/news/coronavirus

COVID-19: sommet de cas quotidiens au Québec, l’Ontario demeure au-dessus des 1800 infections

Agence QMI

Photo d'archives Agence QMI, Maxime Deland

Le Québec et l’Alberta ont annoncé samedi un sommet de cas quotidiens depuis le début de la crise sanitaire, alors que l’Ontario a rapporté pour une deuxième journée consécutive plus de 1800 cas.

Les trois provinces ont de plus ajouté à elles seules 71 décès au total, samedi, à 26 jours de Noël. Le pays franchira la barre psychologique des 12 000 morts ce week-end.

• À lire aussi: Ottawa veut prévenir les pénuries de médicaments

• À lire aussi: Le Québec franchit la marque des 7000 décès

• À lire aussi: Le Québec compte 38 décès et 1269 nouveaux cas

Avec 1480 nouvelles infections, le Québec compte désormais 139 643 cas de COVID-19 au total et a dépassé la triste marque des 7000 décès (7021), en ajoutant 37 fatalités, dont 10 survenues au cours des 24 dernières heures.

L’Ontario avait inscrit un record vendredi avec 1855 cas. Elle en a recensé 1822, samedi, ainsi que 29 morts de plus, portant ses données cumulatives à 113 038 infections et à 3624 décès. Toronto et sa banlieue de Peel sont en confinement depuis lundi dernier, et samedi on y comptait respectivement 566 et 516 contaminations supplémentaires.

«La propagation de la COVID-19 a atteint un point critique. Nous avons besoin que chacun collabore et suive les conseils de la santé publique pour arrêter la propagation», a écrit sur Twitter la ministre ontarienne de la Santé, Christine Elliott.

En Alberta, où le premier ministre Jason Kenney s’est prononcé samedi contre la vaccination obligatoire, la santé publique a enregistré 1731 nouveaux cas en une journée, du jamais vu pour la province. Cinq décès supplémentaires sont venus assombrir le bilan.

D’autres provinces et territoires ont mis leurs chiffres à jour, dont le Manitoba (+487 cas et 10 décès), la Saskatchewan (+197 cas et un décès), la Nouvelle-Écosse (14 cas), le Nunavut (+5 cas), Terre-Neuve-et-Labrador et l’Île-du-Prince-Édouard (+2 cas chacun) ainsi que le Nouveau-Brunswick (+4 cas).

Est-ce que les Canadiens pourront bel et bien se réunir à Noël? La hausse des cas partout au pays semble paver la voie à des décisions difficiles des provinces dans les semaines à venir. Au Québec, par exemple, le gouvernement Legault doit confirmer le 17 décembre si les Québécois pourront se réunir au moins à deux reprises, entre le 24 et le 27 décembre, pour des célébrations à 10 personnes ou moins.

«En ce moment, nous avons la possibilité d'agir collectivement de concert avec les autorités sanitaires pour ramener les taux d'infection sur une trajectoire plus sûre», a dit l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam.

«On nous demande deux choses: suivre les conseils des autorités locales de santé publique tandis que des mesures sont mises en place pour contrôler la propagation dans la population et maintenir les mesures de protection individuelle pour éviter d'être infecté et de propager le virus», a-t-elle ajouté, invitant les gens à demeurer à la maison ou à s’isoler s’ils ont des symptômes, même légers, en plus de continuer à respecter la distanciation physique et le port du masque en présence de personnes qui ne font pas partie de son ménage.

En soirée, le pays comptabilisait 364 805 cas (+5744) et 11 976 décès (+82).

La situation au Canada:

Québec: 139 643 cas (7021 décès)

Ontario: 113 038 cas (3624 décès)

Alberta: 54 836 cas (524 décès)

Colombie-Britannique: 30 884 cas (395 décès)

Manitoba: 16 118 cas (290 décès)

Saskatchewan: 7888 cas (45 décès)

Nouvelle-Écosse: 1280 cas (65 décès)

Nouveau-Brunswick: 481 cas (7 décès)

Terre-Neuve-et-Labrador: 333 cas (4 décès)

Nunavut: 159 cas

Île-du-Prince-Édouard: 72 cas

Yukon: 45 cas (1 décès)

Territoires du Nord-Ouest: 15 cas

Canadiens rapatriés: 13 cas

Total: 364 805 cas (11 976 décès)