/news/coronavirus

COVID-19: amendes salées pour un party en Ontario

Agence QMI

Dj mixing outdoor at new year party festival with crowd of people in background - Nightlife view of disco club outside - Soft focus on bracelet, hand - Fun ,youth,entertainment and fest concept

DisobeyArt - stock.adobe.com

Faire la fête a coûté cher à de nombreux jeunes qui n’ont pas respecté les consignes sanitaires à Mississauga en Ontario, dimanche. 

Parmi la soixantaine de fêtards présents dans ce logement loué sur Airbnb, 27 ont reçu une amende de 880 $, tandis que les deux organisateurs devront se présenter en cour où ils pourraient devoir payer jusqu’à 10 000 $ chacun. Les autres ont réussi à se sauver.

«Les temps sont durs pour tous, et ces bouffonneries n’aident personne», a précisé le chef adjoint de la police régionale de Peel, Marc Andrews, sur Twitter, dimanche.

Les policiers sont intervenus sur place un peu après minuit dans ce logement du secteur Ninth Line et Deepwood Heights.

«Il s’agit principalement de jeunes adultes», a souligné l’agent Kyle Villers à «CP24».

Deux fêtards ont été arrêtés pour entrave parce qu’ils refusaient de s’identifier.

Les propriétaires des lieux n’étaient pas présents et vraisemblablement pas au courant qu’un tel rassemblement avait lieu dans leur propriété louée à la journée.

Dans une déclaration obtenue par CTV, la mairesse de Mississauga, Bonnie Combie, s’est dite «extrêmement déçue» par cet incident.

«Ces accusations et ces amendes lancent un signal fort à la communauté voulant que nous prenons la situation extrêmement au sérieux et que nous n’hésiterons pas faire respecter les règles», a-t-elle ajouté.

La région de Peel, en banlieue ouest de Toronto, est parmi les plus touchées par la COVID-19 en Ontario.