/news/coronavirus

COVID-19: le Québec a perdu toutes ses avancées

Agence QMI

Joël Lemay / Agence QMI

Après avoir montré des signes encourageants, le Québec a effacé, en quelques jours, tous les gains effectués dans la lutte contre le coronavirus depuis la mi-novembre, au grand dam des Québécois qui espèrent pouvoir fêter Noël en famille.

Au cours de la dernière semaine, du 23 au 29 novembre inclusivement, la Belle Province a dénombré, en moyenne, 1285,1 cas de COVID-19 par jour. Il s'agit d'un bond de près de 10 % du nombre d'infection par jours, par rapport à la semaine du 16 au 22 novembre.

• À lire aussi: COVID-19: amendes salées pour un party en Ontario

• À lire aussi: La frontière du Canada fermée jusqu'au 21 janvier

Or, justement, lors de cette semaine-là, le nombre de cas journalier moyen avait chuté au Québec de 9,4 % par rapport à la semaine précédente. Autrement dit, les hausses des derniers jours sont parvenues à effacer complètement les gains enregistrés depuis la mi-novembre.

Le nombre de décès, lui, est resté pratiquement identique avec 204 morts dans la dernière semaine, contre 203 du 16 au 22 novembre.

Il va sans dire que ces données, peu encourageantes avec l'ajout de 1395 cas et 12 décès dimanche, vont à contresens des espoirs du gouvernement de François Legault, qui songe à autoriser les Québécois à organiser de petits soupers de famille pour Noël à la condition que le nombre de cas diminue.

Similaire en Ontario   

Le Québec n'est pas le seul à échouer à contrôler la propagation de la pandémie. En Ontario, une province marquée par de nouveaux records, le gouvernement a rapporté pas moins de 1547,7 cas par jour, en moyenne, au cours de la dernière semaine.

Il s'agit d'un bond du nombre d'infections de 9,4 %, un taux similaire à celui observé au Québec. Comme à l'est de la rivière des Outaouais, la tendance n'est pas prête à s'inverser en Ontario, 1708 cas et 24 décès ayant été cumulés dimanche.

Bien que le nombre de cas soit plus élevé dans la province la plus peuplée du Canada, le nombre de décès demeure moindre en Ontario qu'au Québec, bien qu'on dénote une grande hausse. Au cours de la dernière semaine, 162 décès ont été déplorés, contre 125 du 22 au 16 novembre, ce qui représente une hausse de 29,6 %.

Pire dans l'Ouest   

C'est toutefois vers l'Alberta qu'il fallait se tourner, dimanche, pour trouver le pire bilan au pays. Après avoir battu son propre record samedi, la province a dévoilé 1608 cas dimanche, en plus de neuf décès.

Le Manitoba (365 cas, 11 morts) et la Saskatchewan (351 cas) ont aussi continué à inquiéter, leur nombre de malades étant bien plus élevé que ceux du Québec ou de l'Ontario au prorata de leur population.

Plus à l'est, les provinces de l'Atlantique ont continué à se tirer bien mieux d'affaire que la moyenne nationale avec 14 cas au Nouveau-Brunswick, 10 en Nouvelle-Écosse et quatre à Terre-Neuve-et-Labrador.

L'éclosion majeure à Arviat, au Nunavut, a aussi continué à gagner du terrain avec 13 contaminations de plus sur ce territoire.

Au total, 5468 tests positifs au SRAS-CoV-2 ont été repérés d'un océan à l'autre, tandis que 56 décès ont été déplorés dimanche, et ce, même si la Colombie-Britannique n'a pas dévoilé de données comme à son habitude lors des fins de semaine. Le Canada cumule désormais 370 273 infections, incluant 12 032 personnes qui ont péri tout en étant porteuses du virus.

La situation au Canada:   

Québec: 141 038 cas (7033 décès)

Ontario: 114 746 cas (3648 décès)

Alberta: 56 444 cas (533 décès)

Colombie-Britannique: 30 884 cas (395 décès)

Manitoba: 16 483 cas (301 décès)

Saskatchewan: 8239 cas (45 décès)

Nouvelle-Écosse: 1290 cas (65 décès)

Nouveau-Brunswick: 495 cas (7 décès)

Terre-Neuve-et-Labrador: 337 cas (4 décès)

Nunavut: 177 cas

Île-du-Prince-Édouard: 72 cas

Yukon: 45 cas (1 décès)

Territoires du Nord-Ouest: 15 cas

Canadiens rapatriés: 13 cas

Total: 370 273 cas (12 032 décès)