/sports/homepage

Un pilote de F1 miraculé après une explosion

Agence QMI

Lewis Hamilton a ajouté une victoire à son palmarès en menant d’un bout à l’autre le Grand Prix de Formule 1 de Bahreïn, marqué par le violent accident de Romain Grosjean et le capotage de Lance Stroll, dimanche, à Sakhir.

Hamilton a terminé devant le Néerlandais Max Verstappen et le Thaïlandais Alexander Albon, tous deux chez Red Bull. Hamilton a déjà été couronné champion du monde, lui qui compte sept titres.

C’est toutefois le spectaculaire accident de Grosjean qui a retenu l’attention, la voiture du Français s’étant désintégrée avant de prendre feu lors du premier tour de l’épreuve, à la suite d’un contact avec Danill Kvyat.

Grosjean s’est rapidement extirpé lui-même de la carcasse en flammes avant d’être transporté en ambulance dans un hôpital. Il ne semblait souffrir que de brûlures mineures.

«Je suis vraiment heureux que Romain ait été capable de sortir de la voiture après cet accident. C’était difficile à regarder, a commenté Stroll après la course. Je pense que tous les pilotes [pendant l’interruption] ont dû prendre un moment pour se reconcentrer avant de reprendre la course. Je pense vraiment à lui.»

Stroll sens dessus dessous 

La course a été interrompue pendant plus d’une heure pour procéder au remplacement de la barrière, lourdement endommagée. Puis, quelques instants après le deuxième départ, Kvyat a été à l’origine d’une deuxième collision, cette fois avec Stroll.

En tentant une manœuvre de dépassement audacieuse à l’intérieur, le Russe a touché Stroll, qui roulait devant, et la monoplace du Montréalais s’est renversée. Kvyat a écopé d’une pénalité de 10 secondes pour le geste.

Stroll s’est qualifié 13e samedi, puis il a gagné deux places au premier tour, dimanche. Au deuxième départ, il s’élançait ainsi de la 11e place. Son coéquipier Sergio Perez, chez Racing Point, roulait au troisième rang à trois tours de la fin lorsqu’un bris mécanique l’a forcé à l’abandon.

Le Québécois est par ailleurs 11e au classement des pilotes avec 59 points. Il n’a toutefois récolté que deux points dans les sept dernières courses.

«La course a été frustrante pour moi, a dit Stroll. Nous n’avons que deux points depuis Monza et c’est une série d’incidents hors de mon contrôle qui en est à l’origine. À un moment cette saison, j'étais quatrième au classement des pilotes, donc ça rend la situation encore plus frustrante.»