/news/coronavirus

COVID-19: la tendance des cas pourrait coûter les fêtes aux Québécois

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

Alors que Québec maintient l’idée de permettre des rassemblements à Noël tant que la situation le permet, la tendance actuelle fait craindre le pire à plusieurs experts, qui estiment que le plan du gouvernement pourrait tomber à l'eau.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

«Je faisais partie des optimistes au départ parce qu'on voyait les chiffres baisser, mais là on voit que ça remonte», a dit le Dr Alex Carignan, microbiologiste-infectiologue à la Faculté de médecine de l'Université de Sherbrooke. La situation est loin de s'améliorer dans la province, et encore moins en Estrie : en une semaine seulement, le nombre de cas actifs dans la région est passé de 590 à 710.

Il avait, lundi, 12 éclosions de plus qu'il y a une semaine dans la région, et 10 Estriens sont décédés de la COVID-19 au cours des sept derniers jours. «Dans ces circonstances actuelles, je pense que ça va être difficile d'envisager des rassemblements à Noël et il ne faudrait pas se surprendre qu'on reçoive de mauvaises nouvelles», a avancé le Dr Carignan.

Le directeur de la Santé publique de l'Estrie, le Dr Alain Poirier, craint également une telle éventualité. «Sur la base du nombre de cas qui augmente, oui j'ai des préoccupations que les décisions viennent d'en haut et viennent contre-carrer les plans pour Noël. C'est le premier ministre qui va prendre la décision», a-t-il expliqué.

Dans la même catégorie