/news/politics

La ventilation est «satisfaisante» dans les hôpitaux selon des tests gouvernementaux

Agence QMI

天井 換気扇

xiaosan - stock.adobe.com

Des tests de la qualité de l’air menés dans les derniers jours dans différents hôpitaux et des CHSLD du Québec ont montré des résultats « satisfaisants ».

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Améliorer la qualité de l'air des écoles

Ainsi, plus de 70 mesures du taux de dioxyde de carbone (Co2) ont été effectuées dans des CHSLD et des hôpitaux des régions de la Capitale-Nationale et de la Mauricie-et-Centre-du-Québec, indique le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), par voie de communiqué, lundi.

Elles montrent des moyennes de 651 et 707 parties par millions (ppm), respectivement, dans ces régions, soit moins que le seuil maximal de 1100 ppm recommandé par l'American Society of Heating, Refrigerating and Air-conditioning Engineers (ASHRAE).

Elles ont été réalisées à plusieurs endroits dans les hôpitaux (salle de repos, salle d’attente, poste de garde, vestiaire, chambre, etc.), principalement dans des zones froides (sans COVID), mais aussi dans quelques zones chaudes (avec COVID). Les endroits mesurés avaient différentes caractéristiques, soit différents types de systèmes de ventilation, incluant une ventilation par les fenêtres, et une occupation faible ou achalandée des espaces, précise-t-on également.

Ces résultats sont publiés alors qu’un groupe d’experts sous la supervision du ministère doit présenter au gouvernement des recommandations dans les prochaines semaines concernant la ventilation dans les établissements de santé.