/news/politics

Le bloquiste Louis Plamondon bat le record de longévité francophone au Parlement

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

Le député bloquiste Louis Plamondon est officiellement devenu dimanche l'élu francophone ayant siégé le plus longtemps au Parlement depuis le début de la confédération.

En date de lundi, le représentant de Bécancour–Nicolet–Saurel représentait ses électeurs depuis exactement 36 ans, deux mois et 26 jours.

Le précédent tenant du titre, le député de Bonaventure Charles Marcil, avait siégé pendant 36 ans, deux mois et 24 jours.

Le député Plamondon estime avoir su gagner le respect de ses collègues de l'ensemble du pays. Il aime raconter que lorsqu'il monte à bord de la navette parlementaire à Ottawa, il se fait appeler amicalement «le doyen» par ses collègues.

Bien qu'il ait maintenant passé plus de 36 ans aux Communes, M. Plamondon demeure un indépendantiste convaincu. «C'est ça qui est l'originalité qu'un député indépendantiste puisse avoir ce record-là. Ça démontre ma persévérance à croire dans la cause», estime le député.

M. Plamondon était arrivé en politique fédérale sous l'étiquette conservatrice, puis avait participé à la fondation du Bloc Québécois à la suite de l'échec de l'Accord du lac Meech.

La mairesse de Nicolet parle d'un «miracle» pour décrire la durée de la carrière de Louis Plamondon. «C'est un député qui est proche des gens et qui participe à la vie communautaire», a noté Geneviève Dubois.

Louis Plamondon, maintenant âgé de 77 ans, entend être de la prochaine élection fédérale. Il a maintenant pour objectif de rattraper et dépasser les cinq élus anglophones qui ont siégé plus longtemps que lui, dont Herb Gray avec 39 ans et six mois et John Diefenbaker avec 39 ans et quatre mois.