/news/coronavirus

Des vaccins pour 8% des Québécois d’ici le 31 mars

Agence QMI

Ottawa pourrait fournir des doses de vaccin contre la COVID-19 pour 700 000 Québécois d’ici le 31 mars 2021, soit pour environ 8 % des habitants de la province.

C’est ce qu’a indiqué mardi le premier ministre du Québec, François Legault, estimant que ce n’est pas assez. Malgré tout, l’État sera prêt à commencer la vaccination dès janvier prochain, a-t-il ajouté.

«Évidemment, on souhaiterait en avoir plus, a-t-il expliqué. Mais en attendant le vaccin, il faut bien se le dire puis c'est comme ça à peu près partout dans le monde, les prochains mois vont être des mois qui vont être difficiles.»

Peu de réponses ont été fournies jusqu’ici par Ottawa concernant la distribution des doses de vaccins aux provinces, a déploré le chef de la Coalition avenir Québec, notamment à savoir s’il serait possible d’en obtenir plus que celles promises d’ici le 31 mars.

«Est-ce que ça pourrait être possible que ces vaccins soient produits soit au Canada, soit dans un tiers pays, là, qui n'est pas celui où se situe une des trois compagnies [qui en produit]?» s’est-il aussi demandé à haute voix, mardi.

François Legault dit qu’il aimerait connaître où se situe le Canada sur la liste des pays à être approvisionné en vaccin par les principales compagnies qui en produisent.

Si le pays semble se trouver assez haut sur celle de la compagnie Moderna, à en croire les propos de Justin Trudeau, le chef du gouvernement québécois dit ne pas avoir de réponse concernant les autres.

«Qu'en est-il de Pfizer? Qu'en est-il d'AstraZeneca? On n'a pas ces réponses-là pour l'instant», a-t-il indiqué.

Par ailleurs, le Comité sur l’immunisation du Québec doit bientôt faire une recommandation à ce sujet des premiers groupes qui seront vaccinés dans la province, a indiqué le ministre de la Santé, Christian Dubé.

La Santé publique sera ensuite responsable d’établir une «stratégie de déploiement» qui devrait être complété d’ici la semaine prochaine, a-t-il ajouté.