/news/coronavirus

Le Dr Arruda sera questionné par les oppositions

Les partis d’opposition pourront questionner le directeur national de la santé publique, Dr Horacio Arruda, au sujet des recommandations qu’il fait au gouvernement, mais François Legault ne garantit pas qu'il puisse être entendu avant la pause des Fêtes.

«On n'a rien à cacher, donc, moi, je suis ouvert à ce que le Dr Arruda puisse effectivement aller répondre aux questions des députés», a répondu le premier ministre, François Legault, au sujet de cette demande faite un peu plus tôt, mardi, par la cheffe de l’opposition officielle, Dominique Anglade.

Cette dernière dit vouloir entendre le Dr Arruda plus particulièrement sur ses recommandations concernant le temps des fêtes, mais aussi sur divergences d’opinion avec son vis-à-vis américain, le Dr Anthony Fauci.

«Je pense qu'en tant qu'homme qui est là pour la population du Québec, si on me demande de me présenter, je vais, bien entendu, comme à chaque fois que j'ai été demandé, me présenter», a indiqué de son côté le Dr Arruda.

Par le biais d’une lettre envoyée au président de la Commission parlementaire de la santé et des services sociaux, le député caquiste Luc Provençal, la députée libérale Marie Montpetit a donc demandé à ce que les membres de celles-ci puissent entendre le scientifique.

Mardi, François Legault ne s’est toutefois pas engagé à ce que cette audition ait lieu avant la fin de la présente session parlementaire qui se termine le 11 décembre prochain, date à laquelle Québec doit aussi rendre sa décision concernant la permission de tenir des rassemblements à Noël ou non.

Lors de la période de questions, au Salon bleu, Dominique Anglade a insisté pour qu’elle ait lieu avant.

La semaine dernière, le chef de la Coalition avenir Québec a affirmé qu’il avait dû limiter à deux le nombre de rassemblements qui seront permis pour chaque période pendant le temps des Fêtes puisque la santé publique avait modifié sa recommandation.

«François Legault a dit "c'était des décisions mal avisées. [...] Bien, très bien, que l'on puisse poser nos questions directement à la Santé publique et comprendre quel est le plan de match pour le temps des fêtes», avait déclaré plus tôt Dominique Anglade.

Celle-ci présentait sa demande de pouvoir questionner le Dr Horacio Arruda comme un «test de la transparence» pour le gouvernement Legault.

«Si le gouvernement est réellement transparent, s'il n'y a rien à cacher, s'il n'y a rien qui ne peut pas être rendu public, pourquoi est-ce que le Dr Arruda ne vient pas rencontrer les parlementaires?», avait-elle ajouté.