/news/coronavirus

«Je sais que ça va être l’enfer en janvier», dit un médecin de famille

TVA Nouvelles

Le personnel de la santé se trouve dans une position délicate devant la possibilité de se rassembler à Noël. Un médecin de famille admet ne pas savoir encore ce qu’il va faire.

Le Dr Simon-Pierre Landry jongle entre l’idée de ne pas célébrer en famille ou de se rassembler avec les arrière-grands-parents en portant un masque et des gants. 

«C’est très difficile comme décision à prendre, même moi je ne suis pas capable de vous dire : est-ce qu’on devrait annuler Noël? Est-ce qu’on devrait le permettre? Même si je sais que ça va être l’enfer en janvier», explique-t-il en entrevue à LCN.

D’expérience, le médecin sait que le mois de janvier est occupé dans les urgences et que 2021 ne fera pas exception.

«Avec la COVID ce n’est pas tant qu’on va voir un achalandage monstre en termes de quantité de gens, mais notre réseau fonctionne moins bien qu’avant et donc en rajoutant ces gens-là, ça vient augmenter les temps d’attente», ajoute le Dr Landry.

Il dit que le personnel commence à se résigner à la possibilité que les prochaines semaines soient difficiles. Malgré tout, on sent une tension et une fatigue supplémentaires.

«Je n’ai jamais vu ça, les gens sont très irritables. Si vous, à la maison, vous êtes irritables, imaginez quand vous êtes une infirmière qui fait du temps supplémentaire, qui n’a pas les fins de semaine qu’elle devait avoir, qui est envoyée d’un côté et de l’autre, ça augmente beaucoup l’irritabilité», précise-t-il.