/finance/homepage

Magasinage des Fêtes: les PME craignent d’être oubliées

TVA Nouvelles

Le temps est déjà morose pour les propriétaires de petites et moyennes entreprises (PME), mais à l’approche des Fêtes, ils sont d’autant plus inquiets puisque leur chiffre d’affaires ne cesse de baisser.

Et tout indique qu’ils ne sont pas au bout de leurs peines. Un sondage mené par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) montre que deux clients sur trois (66%) ont l’intention de faire leur emplette chez de grandes entreprises. À peine 34% des répondants iront faire leurs achats dans des PME.

«Les Québécois peuvent faire une grande différence. Pendant que les géants font des profits énormes, encore les PME du commerce de détail, la majorité n’ont pas retrouvé leur vente d’avant-crise. Chaque dollar dépensé par un Québécois va faire une grande différence», explique François Vincent, vice-président de la FCEI.

Il invite donc les consommateurs à encourager les entreprises locales durant les Fêtes.

Cette période de l’année est particulièrement cruciale pour bon nombre des PME. Dans bien des cas, il est question de vie ou de mort.

«Une baisse énorme! Pour moi, c’est une baisse de 85% par rapport à l’année passée... c’est énorme», indique Jack Hallak, propriétaire de Jaco Uomo, située sur la Plaza Saint-Hubert.

Et les clients se font plutôt rares. Mais les commerçants se montrent optimistes en raison de l’engouement de plus en plus palpable pour l’achat local.

«Surtout nous sur la Plaza Saint-Hubert depuis qu’elle est revitalisée, les gens reviennent visiter la Plaza et favorisent l’achat local et encore plus les produits qui sont fabriqués ici», note Catherine Lecompte, propriétaire de la boutique Arloca.