/finance/homepage

Profits en baisse pour la Banque Nationale en raison de la pandémie

Agence QMI

Photo d'archives JOEL LEMAY

La Banque Nationale a vu ses profits diminuer au dernier trimestre, ainsi que pour l’ensemble de l’exercice 2020 par rapport à l’an dernier, même si ses revenus ont grimpé. 

L’institution montréalaise a annoncé mercredi un résultat net de 492 millions $ au quatrième trimestre, soit une baisse de 19 % par rapport aux 604 millions $ engrangés pour la même période en 2019. Pour l’exercice 2020, les profits ont reculé de 10 % pour s’établir à 2 milliards $.

La pandémie de COVID-19 a été montrée du doigt pour expliquer ces reculs. Néanmoins, les revenus de la Banque Nationale (BN) ont augmenté de 7 % pour l’exercice 2020 comparativement à 2019, pour se chiffrer 7,927 milliards $. La hausse a été de 4 % au quatrième trimestre.

«Malgré ce contexte exceptionnel, la Banque a obtenu d'excellents résultats», a affirmé le président et chef de la direction de la BN, Louis Vachon, par communiqué.

«Notre performance globale durant la pandémie a confirmé que nous avons fait les bons choix stratégiques, a-t-il poursuivi. Forts de quatre piliers solides, nous sommes en bonne position pour poursuivre la croissance de toutes nos activités en 2021.»

Unique propriétaire de Credigy

Par ailleurs, l’institution financière québécoise a indiqué qu’elle devenait l’unique propriétaire de Credigy, une entreprise mondiale de financement spécialisé établie à Atlanta, en Géorgie. Déjà propriétaire à 80 % de Credigy, la Banque Nationale a haussé sa participation à 100 % avec l’achat d’actions ordinaires détenues par les membres de l'équipe de direction.

«La Banque Nationale est fière de la performance offerte par Credigy depuis son premier investissement en 2006. Credigy a largement dépassé nos attentes en matière de croissance et de rendement, et nous estimons qu'elle présente toujours un potentiel de croissance attrayant dans l'avenir», a précisé Louis Vachon.