/finance/homepage

Resserrement des règles de magasinage: les détaillants disent comprendre

Martin Jolicoeur et Jean-Michel Genois Gagnon | Journal de Québec

Les détaillants et propriétaires de centres commerciaux disent comprendre la décision du gouvernement du Québec de resserrer les règles sanitaires dans les commerces à compter de vendredi.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Les nouvelles règles du magasinage des Fêtes

«Nous comprenons que le gouvernement doit se donner les outils pour intervenir auprès de certains détaillants moins collaboratifs», a réagi à chaud ce matin le président de la section québécoise du Conseil canadien du commerce de détail (CCCD), Marc Fortin.  

Ce dernier ajoute que les prochains jours permettront de vérifier l’efficacité de ces règles et il s’attend à ce que le gouvernement soit «prêt à ajuster les mesures au besoin».

Pour sa part, le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) s’est dit «très heureux» que les détaillants puissent demeurer ouverts et encourage l’ensemble des détaillants à continuer de respecter les règles de la santé publique.

«La majorité des détaillants agissent déjà de façon responsable pour appliquer les règles (...) exigées. Ils y seront encore plus assidus pour conserver leur privilège d’ouverture en cette période importante d’achalandage» a déclaré son directeur général, Stéphane Drouin.

Responsabilité aux commerçants  

La ministre québécoise de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a annoncé ce matin l’application d’un nouvel arrêté ministériel qui aura pour effet de limiter le nombre de clients dans les commerces de la province et de transférer la responsabilité du respect de ces règles par les clients aux commerçants et propriétaires de centres commerciaux.

Concrètement, le gouvernement limite dorénavant l’accès aux commerces à un seul client par 20 mètres carrés de superficie commerciale. C’est l’équivalent d’un client par 215 pi2, ou de 4,6 clients pour une boutique de 1 000pi2.

Les détaillants seront aussi tenus dorénavant d’afficher clairement, à l’entrée de chaque magasin, le nombre de clients permis en fonction de leur superficie commerciale. Cette simple recommandation des dernières semaines devient obligatoire.

Enfin, le nouvel arrêté ministériel aura pour effet de responsabiliser les détaillants face à l’application des règles sanitaires mise en place par le gouvernement (port du masque, distanciation de 2 mètres, etc.). Cette responsabilité s’étendra, semble-t-il à l’extérieur des commerces, lorsque leurs clients seront tenus de former une file à l’extérieur. 

Des amendes prévues  

Les récalcitrants s’exposeront à des constats d’infraction de 1000$ à 6000$, pouvant aller jusqu’à leur fermeture, a indiqué la ministre. 

Pour l’heure, aucune aide particulière n’est prévue pour supporter les détaillants. Par contre, les services de police et inspecteurs de la CNESST devraient intensifier leur présence afin d’aider et voir aux respects des règles dans les centres commerciaux, a fait valoir la ministre. 

Ces nouvelles règles entreront en vigueur à compter de ce vendredi 4 décembre prochain.

Dans la même catégorie