/buzz/homepage

Un bébé naît... 27 ans plus tard

La petite Molly, née en octobre dernier, est devenue le bébé né le plus longtemps après la congélation d’un embryon.

• À lire aussi: Congelé depuis 24 ans, un bébé voit le jour au Tennessee

Tina et Ben Gibson, originaires du Tennessee, ont en effet adopté en février dernier l’embryon qui avait été congelé 27 ans plus tôt, en octobre 1992.

Tina, la mère de famille, n’avait alors qu’un an...

Le couple avait déjà accueilli en 2017 une petite fille, Emma, qui détenait le précédent record de «longévité» pour un bébé né d’un embryon congelé.

Molly et Emma sont de vraies sœurs, venant du même don d’embryons effectué en 1992.

«Nous sommes si heureux. Je n’en reviens toujours pas», a expliqué Tina Gibson à la BBC.

«Si vous m’aviez dit il y a cinq ans que je n’aurais pas une, mais deux filles, je vous aurais traité de fou.»

Le couple Gibson connaissait des problèmes d’infertilité depuis longtemps quand Tina a vu un reportage sur l’adoption d’embryon.

«C’est l’une des raisons pour lesquelles nous partageons notre histoire. Si mes parents n’avaient pas vu ça dans un bulletin de nouvelles, nous ne serions pas ici aujourd’hui. J’ai l’impression de boucler la boucle.»

Celle qui est professeure à l’école primaire et son conjoint ont contacté le Centre national de donation d’embryons (NEDC), une ONG chrétienne qui garde des embryons congelés de parents qui ont décidé de ne pas les utiliser et de les donner en adoption.

Ainsi, des familles comme les Gibson peuvent adopter ces embryons et donner naissance à un enfant qui ne sera pas le leur génétiquement.

Selon le NEDC, il y aurait environ un million d’embryons congelés aux États-Unis actuellement.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.