/finance/homepage

Autre changement dans la haute direction de Bombardier

Agence QMI

GRACIEUSETÉ

Bombardier a annoncé jeudi un autre changement au sein de sa haute direction avec la nomination d’Annie Torkia Lagacé au poste de vice-présidente principale, Affaires juridiques et secrétaire de la Société.

• À lire aussi: Encore un au revoir qui coûte des millions chez Bombardier

• À lire aussi: C’est non à la grosse prime d’Alain Bellemare

Mercredi, le «Journal de Montréal» rapportait le départ du chef de la direction financière, John Di Bert, avec des primes totales de 3,4 millions $.

Annie Torkia Lagacé remplace dès maintenant Steeve Robitaille, qui, toutefois, va demeurer vice-président principal, Projets stratégiques jusqu’à la conclusion de la vente de Bombardier Transport à Alstom, étape prévue le 29 janvier prochain. M. Robitaille a expliqué qu’il souhaite par la suite relever de nouveaux défis.

«Nous sommes ravis d’accueillir Annie au sein de l’équipe de direction de Bombardier», a dit le PDG de Bombardier, Éric Martel, par communiqué.

«Elle est une dirigeante reconnue possédant une vaste expérience en matière de gouvernance d’entreprise, de conformité, de droit des valeurs mobilières et de soutien dans des transactions financières et stratégiques complexes, a poursuivi le grand patron de l’avionneur québécois. La profonde expertise juridique et le sens aigu des affaires d’Annie en font un excellent ajout à notre équipe de direction.»

Rappelons qu’en octobre, Bombardier avait annoncé le départ du grand patron des jets d’affaires, David Coleal, avec une prime de près de 4 millions $. Au début mars, l’entreprise avait montré la porte à Alain Bellemare, qui avait eu droit à un «arrangement de départ» évalué à 16 millions $. C’est Éric Martel qui a depuis pris les commandes de Bombardier, quittant ainsi la direction d’Hydro-Québec.