/news/society

La vie d’un bébé sauvée au CHU Sainte-Justine

TVA Nouvelles

N’eût été des travaux des médecins du CHU Sainte-Justine, Mellina, une fillette de 3 ans serait aujourd’hui décédée.

La petite Mellina, née prématurément à 25 semaines de grossesse, souffre de la sténose des veines pulmonaires.

Dès sa naissance, la fillette a eu besoin de nombreuses opérations, dont 8 interventions chirurgicales. Elle avait aussi des problèmes intestinaux.

Le diagnostic de la sténose est tombé alors que Mellina était âgée d’un an. Les multiples interventions ne sont pas suffisantes.

C’est finalement Dr Thai Hoa Tran, chercheur et oncologue du CHU Sainte-Justine et Dr Sylvia Abadir, cardiologue, qui ont proposé un médicament qui est normalement utilisé contre le cancer.

«Le traitement qui lui a sauvé la vie c’est l’imatinib. C’est un immunosuppresseur», explique Fabienne Lamaison, la mère de l'enfant.

La petite a eu le médicament pendant 18 mois, ce qui a permis de lui sauver la vie.

«Pour l’instant tout va bien. Elle est sevrée de ce médicament depuis près de trois mois. On fait un test à l’hôpital tous les mois pour voir si con cœur va bien et tout est concluant», ajoute Adil Tahir, le père de Mellina.

Les parents de la petite Mellina espèrent donc que la situation perdure.

«Elle peut aller à la garderie, elle marche, elle court. C'est sûr qu'elle est un petit peu plus essoufflée qu'un autre enfant.»

Les parents de Mellina ont choisi de rendre publique leur histoire pour aider la Fondation du CHU Sainte-Justine et encourager la recherche.

«On aurait perdu Mellina, certainement. Elle n'aurait pas survécu, la maladie progressait trop vite et son état se dégradait vraiment rapidement», conclut la mère. 

L’imatinib a été utilisé pour la première fois à Boston vers 2009-2010 jusqu’à 2014 chez une cinquantaine d’enfants. Le taux de réussite a été de 77%.

C’est toutefois la première fois que le médicament était utilisé au CHU Sainte-Justine. Un deuxième patient reçoit actuellement le traitement.