/news/culture

Nombreux hommages à André Gagnon

Marie-Josée R. Roy | Agence QMI

Le pianiste André Gagnon, décédé jeudi, a laissé sa marque dans le cœur de plusieurs personnalités d’ici. Elles ont été nombreuses à lui rendre hommage sur les réseaux sociaux à l’annonce de son départ.

• À lire aussi: Le pianiste André Gagnon est décédé

L’une de ses héritières spirituelles, Klô Pelgag, a été l’une des premières à témoigner sa sympathie sur Twitter.

«André Gagnon. Merci. Cet [sic] aura de mystère, de fierté et de musique que tu as semé [sic] dans notre famille. Le piano dans la maison, la musique dans le cœur et l’accessibilité du rêve d’en faire notre vie. Ce soir, j’écoute Neiges comme quand j’avais sept ans et que t’étais mon idole», a-t-elle encensé.

«Quel immense talent qui a rayonné partout à travers le monde! Petite, je trippais [sic] fort sur son succès disco WOW», a souligné Geneviève Borne, sur Twitter.

«Mon album de Noël préféré... mon enfance. RIP», a partagé l’animatrice et journaliste Frédérique Guay, en accompagnant son message d’une photo du disparu, sur Twitter.

«André Gagnon est décédé, il s’en est allé rejoindre son ami Claude Léveillée. J’ai eu le privilège de côtoyer à quelques reprises cet homme ainsi que Claude, ces deux géants de la musique avait [sic] l’humilité du cœur, ce qui a donné beaucoup d’âme à leurs nombreuses mélodies. Merci», a confié Josélito Michaud, sur Twitter.

«André Gagnon qui part. Quelle tristesse. Cela avait été si agréable de travailler avec lui pour la musique de [la série, NDLR] Juliette Pomerleau. Et c’était aussi un ami, dont l’esprit hélas, vaguait de plus en plus. Salut, André», a commenté le réalisateur Claude Fournier, sur Twitter.

Les politiciens émus    

La classe politique a également manifesté son émotion à l’égard du musicien de renommée internationale.

«Je suis très attristé d’apprendre le décès du pianiste André Gagnon, a salué le premier ministre du Québec, François Legault, sur Twitter. Le Québec perd un de ses grands musiciens. Ses mélodies continueront de nous émerveiller. Je présente mes condoléances à sa famille et ses proches.»

«Très triste d’apprendre le décès d’André Gagnon, un grand pianiste québécois que j’adore écouter. Le Québec se souviendra longtemps de ce prolifique artiste qui nous a fait tant de bien. J’offre mes sincères condoléances à sa famille et à ses proches», a renchéri la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy.

«Mon père écoutait beaucoup de musique et pendant une longue période, les mélodies d’André Gagnon, toujours accrocheuses et souvent audacieuses, ont bercé ma jeunesse. Dans un art où il excellait, il a fait briller le Québec à travers le monde et nourri notre fierté. Merci», a raconté le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet.

«J’ai découvert André Gagnon à 6 ans, alors que je faisais mon 1er spectacle scolaire à vie sur une pièce de son célèbre album Neiges! Mon (amour) du piano est né à ce moment. Merci André Gagnon d’avoir mis tant de beauté dans nos vies. Condoléances aux proches», a écrit sur Twitter la députée péquiste de Joliette, Véronique Hivon.

«Un autre immense artiste disparaît. Une année cruelle, à beaucoup de niveaux. Repose en paix, André Gagnon!», a commenté le comédien et député du Bloc québécois de Longueuil-Saint-Hubert, Denis Trudel.

Dans la même catégorie