/news/coronavirus

Biden, Obama, Bush et Clinton prêts à se faire vacciner publiquement contre la COVID-19

Agence France-Presse

Le président élu Joe Biden et les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush, Bill Clinton se sont dits prêts à se faire vacciner publiquement contre la COVID-19 afin d'encourager leurs concitoyens à en faire de même.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: La Californie va interdire rassemblements et activités non essentielles

Barack Obama, 59 ans, a affirmé faire «entièrement confiance» aux autorités sanitaires du pays, dont l'immunologue Anthony Fauci, figure scientifique très respectée aux États-Unis. 

«Si Anthony Fauci me dit que ce vaccin est sûr et peut protéger du Covid, je n'hésiterai pas à me le faire injecter», a-t-il déclaré dans un entretien radio à SiriusXM, dont des extraits ont été partagés mercredi sur YouTube. 

«Je promets que lorsqu'il sera disponible pour les personnes moins vulnérables, je me ferai vacciner. Je pourrais le faire à la télévision ou faire en sorte que ce soit filmé, afin que les gens puissent voir que je fais confiance à la science», a-t-il ajouté. 

Une tribune dans le Washington Post appelait le président élu Joe Biden, 78 ans, et sa future vice-présidente Kamala Harris, 56 ans, à se faire vacciner en direct à la télévision afin de convaincre les sceptiques, nombreux aux États-Unis face à la vitesse de développement des vaccins contre la COVID-19.

Interrogé sur le sujet, Joe Biden a dit jeudi qu'il serait «heureux» de se faire vacciner en public dès que le Dr Fauci recommanderait de le faire.

Un représentant de George W. Bush a fait savoir à CNN que l'ancien président républicain de 74 ans était lui aussi disposé à faire la promotion des vaccins contre la COVID-19.

«Les vaccins doivent dans un premier temps avoir été jugés sûrs et administrés aux populations prioritaires», a dit ce représentant, Freddy Ford. «Le président Bush attendra ensuite son tour et se fera volontiers vacciner devant les caméras». 

Le porte-parole de Bill Clinton, Angel Urena, a également indiqué à CNN que l'ancien président démocrate, lui aussi âgé de 74 ans, se ferait vacciner publiquement «si cela pouvait inciter tous les Américains à en faire de même». 

Dans la même catégorie