/news/coronavirus

Pas de rassemblements durant les Fêtes en zone rouge

TVA Nouvelles

Le premier ministre François Legault a confirmé jeudi que les deux rassemblements initialement permis durant les Fêtes sont finalement annulés.

«Ce n’est pas réaliste de croire qu’on va réussir à réduire la propagation du virus de manière satisfaisante d’ici Noël», a soutenu le premier ministre lors de son point de presse de 13h.

Le premier ministre fait donc le pari que les Québécois accepteront d'annuler leurs plans entre le 24 et le 27 décembre, après avoir ouvert la porte à cette possibilité il y a deux semaines.

«Je fais confiance au sens des responsabilités des Québécois, a-t-il indiqué. Personne au Québec ne veut regretter toute sa vie d'avoir infecté ses grands-parents.»

Les personnes situées en zones jaune et orange pourront, elles, se rassembler selon les restrictions en vigueur dans leur région, soit un maximum de 10 personnes en zone jaune et de 6 en zone orange. Le premier ministre a toutefois rappellé qu'il est interdit pour les personnes en zone rouge de se rassembler, même s'ils se déplacent dans un territoire moins touché.

Cette décision survient alors que la province a enregistré une hausse des contaminations et des hospitalisations depuis quelques jours.

Le Québec a rapporté jeudi 1470 cas supplémentaires et 30 décès, contre 1514 cas et 43 décès la veille, le pire bilan quotidien depuis le début de la pandémie.

«La situation dans certains hôpitaux est fragile», a fait valoir François Legault.

Les Québécois vivant seuls pourront toujours recevoir la visite d’une personne à la fois durant les Fêtes, comme c'est actuellement cas. Le premier ministre a même encouragé les Québécois à le faire.

«C’est encore plus dur dans le temps des Fêtes d’être seul. Allez – une personne à la fois – visiter une personne seule et faites attention. Portez un masque, restez à deux mètres et, idéalement, ne restez pas trop longtemps», a-t-il demandé.

Le gouvernement renonce par ailleurs à permettre aux aînés en CHSLD de sortir pour la période des Fêtes.

Malgré la résilitation du «contrat moral», François Legault maintient sa demande aux entreprises de prioriser le télétravail à compter du 17 décembre.