/news/law

Un ancien gagnant d'Occupation double poursuivi

Marc-André Lemieux | Journal de Montréal

Adamo

Photo courtoisie

Lady Pagaille a rendu visite à Adamo. Un syndicat de copropriétaires poursuit l’ancien gagnant d’Occupation double parce qu’il loue le chalet qu’il a remporté dans l’émission.

Dans une demande introductive d’instance en injonction permanente et dommages-intérêts datant du 16 novembre, le Syndicat des copropriétaires Chic Shack accuse Adamo Marinacci et Groupe Treehouse inc. d’enfreindre les règles dont s’est prémunie la collectivité des copropriétaires en louant le condo pour de courtes périodes de temps sur Airbnb et d’autres sites web, comme Monsieurchalets.com et chaletsalouer.com.

D’après la déclaration de copropriété mise de l’avant, les locations doivent être d’une durée minimale de cinq mois.

Joint au téléphone, Adamo indique qu’il souhaite maintenant se départir du chalet pour régler cette impasse. « Je trouve ça plate de devoir vendre la maison que j’ai gagnée, mais des problèmes, je n’en veux pas. J’étais pareil à OD. Aussitôt qu’il y avait des conflits, je m’en allais. Sinon, je fais de l’anxiété », déclare celui qui mène aujourd’hui une carrière de rappeur. 

Adamo, alias Gros Big, avait raflé cette maison Bonneville en décembre 2017 après avoir gagné Occupation double Bali avec Alexandra Stellini. Le couple n’avait pas fait long feu, et quelques mois plus tard, Alexandra vendait ses parts au Groupe Treehouse.

Avec spa  

La résidence est située à La Conception, dans la région des Laurentides, à 10 minutes de Mont-Tremblant.

Les photos du « chalet d’Adamo » ont récemment été retirées des sites web comme Monsieurchalets.com. Elles révélaient une habitation dotée de grandes fenêtres pouvant accueillir jusqu’à six voyageurs.

Par ailleurs, la résidence comporte un foyer et une vaste terrasse. Et comme toute bonne chose liée à OD, un spa n’est jamais loin.

Écoutez la chronique de Sophie Durocher avec Pierre Nantel sur QUB radio: 

Pour 7625 $  

D’après la demande introductive d’instance, Adamo et Treehouse inc. sont poursuivis pour 7625 $, une somme qui comprend les pénalités prévues dans la déclaration de copropriété par rapport aux locations à court terme et les honoraires extrajudiciaires.