/news/coronavirus

Son fils de 13 ans frappé durement par le syndrome post-COVID

Une famille de dix de Saint-Calixte, dans Lanaudière, a été frappée de plein fouet par la pandémie.

Sophie Lahaie, mère de huit enfants, raconte que la majorité de sa grande famille a été testée positive à la COVID-19. 

• À lire aussi: Pandémie: «Les trois prochains mois vont être les pires»

• À lire aussi: «Demain matin, je me fais vacciner»

Alors que quelques membres n’ont pas été durement touchés par le virus, un des garçons a donné toute une frousse à Mme Lahaie.

«Le 26 octobre, mon fils de 13 ans s’est réveillé et ne se sentait pas bien. Il a été malade deux jours et demi et ensuite et il semblait en forme après», a expliqué la mère de famille, jeudi, à l’émission «Denis Lévesque». 

C’est une fois retourné à l’école dix jours plus tard que la condition de son fils a chuté drastiquement. 

«Il n’allait vraiment pas bien le soir. Il était pâle et en sueurs. Son cœur battait vraiment rapidement. Mon médecin de famille m’a recommandé d’aller à Sainte-Justine. Il a été hospitalisé directement. On croyait qu’il faisait une pneumonie.» 

Une seule chose pouvait expliquer cela : son fils était atteint du syndrome post-COVID. 

«Mon fils marchait 20 à 30 pas avant de s’effondrer. Il s’essoufflait et était en sueurs», a-t-elle mentionné.

Le garçon de 13 ans a été le premier membre de la famille à être testé positif au coronavirus. En attente du résultat du test de dépistage, et ce, malgré les précautions de la famille, le fils a eu le temps d’infecter ses frères et sœurs.

«Nous sommes certains que c’est à l’école qu’il l’a attrapé, car il y a eu une éclosion dans sa classe. Après ça, tous les quatre jours, il y en avait un nouveau qui tombait malade.»

Mme Lahaie n’a pas été épargnée, elle qui a commencé à ressentir des symptômes trois jours plus tard. Seuls son conjoint et deux de ses enfants n’ont pas été infectés.