/news/society

Les jeux de société ont la cote

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

Nul besoin de chercher longtemps comment bien des gens vont occuper leur temps des Fêtes pandémique. À Trois-Rivières, le Centre du hobby ne désemplit pas et les ventes de jeux de société et de casse-têtes explosent.

On y enregistre une augmentation des ventes de 20 %. «Ce sont toutes les choses qu'on peut faire soit seul ou en petits groupes à la maison», a dit vendredi à TVA Nouvelles le directeur du Centre du hobby, Kevin Richard.

«Il faut respecter les directives et donc se divertir à la maison», a indiqué un client.

«On essaie de trouver quelque chose pour s'occuper chez nous», a ajouté un autre.

Le concepteur et fabricant de jeux québécois Les Éditions Gladius n'a jamais vu un phénomène pareil, même si la tendance dans ce domaine était à la hausse depuis sept ans. Il lui faut réimprimer à la hâte cinq titres en 5000 copies chacun.

«Des clients qui d'habitude vont faire [une commande] de Noël, il y en a qui sont rendus à trois grosses commandes de Noël», a indiqué le président de l'entreprise de jeux, Marc Fournier.

Le jeu... «Pandemic»

Ça en laisse plusieurs pantois; parmi les jeux de société sur les présentoirs, on retrouve le «Pandemic».

Il existe depuis maintenant 10 ans et c'est bien ce qu'on croit. Le défi est de venir à bout d'un virus mortel qui contamine toute la planète. Kevin Richard y a joué.

«Je l'ai battu une fois sur quatre. Juste une fois sur quatre. Il (le virus) n'est pas facile à vaincre», a admis le joueur comme s'il évoquait la véritable pandémie de COVID-19 qui continue de faire des ravages partout dans le monde.