/news/coronavirus

Les Québécois se ruent sur les voyages au soleil

TVA Nouvelles

Avec l'annulation des rassemblements à Noël en zone rouge, plusieurs Québécois tentent déjà de trouver un plan B. Des agences de voyages sont inondées d'appels.

Au début de la semaine, des curieux ont commencé à tâter le terrain, mais voilà que, depuis jeudi après-midi, le téléphone ne dérougit pas.

«Ils ne veulent pas rester ici pour faire de Zoom avec la famille, ils veulent avoir un minimum de rassemblements. Les gens appellent et ils vont passer Noël dans le sud», explique Mélanie Guillemette de chez Aqua Terra Lévis.

Selon elle, une réflexion qui revient souvent est que les gens préfèrent fêter virtuellement avec leurs proches avec les deux pieds dans le sable.

«Les gens sont un peu frustrés, ce sont des "bookings" de frustration. Les gens avaient planifié de partir, mais ils hésitaient. Étant donnée l’annonce d’hier, on a de plus en plus de "bookings"», ajoute l’agente de voyage.

En raison de la pandémie, il y a moins de vols et moins de destinations possibles. Comme les réservations s’accélèrent, les places commencent à se remplir.

Les voyages à l’étranger ne sont pas recommandés par les autorités canadiennes. Toutefois, Mme Guillemette assure que les hôtels sont très sécuritaires.

«Les gens n’achètent pas un prix cette année, ils achètent un voyage. C’est sûr et certain que mes hôtels sont précieusement choisis, je connais la formule et pour avoir envoyé plusieurs personnes depuis juillet, je serais curieuse de voir combien de personnes sont revenues avec la COVID», affirme Mme Guillemette.

Il ne faut pas oublier que ceux qui seraient tentés de s’évader pendant les Fêtes devront respecter des règles strictes à leur retour, notamment une quarantaine ou un isolement de 14 jours.