/news/coronavirus

L'Espagne pense vacciner 15 à 20 millions de personnes d'ici à juin

Agence France-Presse

Le gouvernement espagnol a annoncé vendredi qu'il espérait vacciner contre le coronavirus 15 à 20 millions de ses concitoyens, sur une population de 47 millions, d'ici mai ou juin prochain, dont 2,5 millions d'ici fin février.

«Nous estimons que nous allons pouvoir commencer la campagne de vaccination début janvier», a affirmé le ministre de la Santé, Salvador Illa, lors d'un déplacement à Saint-Sébastien (nord).

Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sánchez, qui a parlé à la presse peu après lors d'une visite en Cantabrie (nord), a estimé que 2,5 millions de personnes seraient vaccinées durant la première phase de cette campagne, prévue pour durer deux mois.

Cette phase concernera les populations jugées prioritaires: «les personnes en maison de retraite, les professionnels de santé qui s'en occupent, les professionnels de santé qui sont en première ligne (le personnel des hôpitaux) et les personnes en situation de grande dépendance», a détaillé M. Illa.

Pour la deuxième phase, le gouvernement prévoit que «pour le mois de mai ou juin, nous ayons entre 15 et 20 millions d'Espagnols vaccinés», a indiqué Pedro Sanchez.

Il a expliqué que ce chiffre serait rendu possible par l'augmentation progressive du nombre de doses de vaccins que recevra l'Espagne, qui lui permettra d'accroître le nombre des bénéficiaires.

Les personnes concernées par cette deuxième phase n'ont pas été précisées, mais le plan élaboré par les autorités distingue 15 groupes et après les catégories ciblées en janvier et février, viendront notamment les personnes âgées et celles à la santé fragile.

«La troisième étape, quand le nombre de vaccins disponibles sera large et très étendu, nous permettra de couvrir l'ensemble de la population», a ajouté M. Sánchez.

Cette troisième phase devrait donc démarrer au début de l'été, mais M. Sánchez n'a pas indiqué à quelle date le gouvernement estimait que tous les Espagnols le désirant auront été vaccinés. La vaccination ne sera pas obligatoire.

Le gouvernement espagnol a déjà annoncé l'acquisition de plus de 100 millions de doses de vaccins dans le cadre des contrats signés par l'Union européenne avec plusieurs laboratoires pharmaceutiques. La quasi-totalité de ces vaccins requiert deux doses par personne.

Avec plus de 46 000 morts et près de 1,7 million de cas confirmés, l'Espagne est l'un des pays d'Europe les plus durement frappés par la pandémie.

La situation s'est améliorée ces dernières semaines. Le taux d'incidence du virus a été réduit de près de moitié en novembre, pour s'établir actuellement à environ 240 pour 100 000 habitants sur 14 jours.