/news/coronavirus

Le Québec dans le dernier droit, dit Christian Dubé

TVA Nouvelles

Le ministre de la Santé Christian Dubé n’est pas dupe : il est bien au fait que les Québécois sont tannés de la pandémie et de ses restrictions, mais il appelle la population à rester disciplinée dans le dernier droit avant les Fêtes.

• À lire aussi: Plus de 2000 nouveaux cas au Québec

• À lire aussi: Les cas de COVID-19 explosent dans plusieurs régions

Le bilan record des cas de contaminations de samedi témoigne du relâchement des Québécois dans les derniers jours.

«On parle beaucoup de contamination communautaire. C’est-à-dire que là c’est partout dans la population. C’est partout au Québec», lance le Christian Dubé en précisant que les hausses significatives dans les régions de Montréal, de la Capitale-Nationale et en Montérégie expliquent les 2031 cas recensés samedi. 

Bien au fait que le message est redondant, le ministre demande à nouveau aux gens «d’arrêter les contacts».

«Il y a un message très important : il faut réduire les contacts. On est proche du but, mais il reste encore plusieurs semaines en décembre où il faut réduire nos contacts», dit-il.

Sauf que les appels du gouvernement semblent de plus en plus tomber dans le néant. La hausse des contaminations communautaires témoigne du fait que de plus en plus de Québécois font la sourde oreille.

«Les gens sont tannés. Ça fait 9 mois qu’on est dans cette pandémie-là. Et je pense que c’est normal que les gens soient tannés, mais malheureusement il n’y a pas d’autres solutions», reconnaît le ministre de la Santé.

«Vous avez raison, je pense que les gens écoutent moins. Les gens ont écouté beaucoup depuis les nouvelles mesures du mois d’octobre, mais là on sent un relâchement à la veille des Fêtes», ajoute-t-il.

La venue prochaine d’un vaccin vient peut-être donner un peu trop d’espoir aux Québécois. M. Dubé prévient : «on n’est pas encore rendu là».

La suite des choses est entre nos mains, rappelle le ministre qui craint d’autres augmentations et une surcharge des hôpitaux.

«C’est pour ça qu’on dit à tout le monde rester chez vous. Vous n’avez pas besoin de vous déplacer en ce moment. [...] Je sais que ça semble facile, mais c’est juste ça la recette. Évitez les déplacements inutiles, restez chez vous, évitez les contacts», martèle Christian Dubé.

Le ministre met ainsi le cap vers la période des Fêtes pour inviter les Québécois à faire un dernier effort pour que la province puisse limiter les dégâts d’ici le début de la campagne de vaccination.

«Un marathon là, [...] c’est quoi les kilomètres les plus difficiles? C’est les deux derniers ou les cinq derniers. Les Québécois sont là. [...] Mais là on est si proche du but, [...] il faut se rendre jusqu’au bout», dresse-t-il en guise de comparaison.

Dans la même catégorie