/news/coronavirus

Ce médecin opposé aux mesures sanitaires fait l’objet d’une enquête

Dr Mathieu Bernier

Capture d'écran TVA Nouvelles

Un omnipraticien qui croit que fêter Noël en famille est plus important qu’éviter la COVID-19 fait l’objet d’une enquête du Bureau du syndic du Collège des médecins, a appris Le Journal

• À lire aussi: [EN DIRECT] Les derniers développements sur la COVID-19

• À lire aussi: Cri du cœur de familles endeuillées

« Fêter Noël en famille, c’est plus important pour moi qu’éviter la COVID. En fait, il y a beaucoup, beaucoup de choses plus importantes à mes yeux que de contrôler ce virus. »

Capture d'écran, Twitter

Ce micromessage du Dr Mathieu Bernier, médecin omnipraticien aux urgences et aux soins intensifs à l’Hôpital de Gaspé, a semé la controverse, il y a quelques jours.

Capture d'écran, Twitter

Quelques plaintes ont d’ailleurs été envoyées, demandant des comptes au Collège des médecins concernant les propos du professionnel de la santé. Ce n’est pas le premier discours allant à l’encontre des mesures gouvernementales que le Dr Bernier tient depuis le début de la pandémie.

En mai dernier, il avait même sommé le gouvernement de «tout ouvrir» en ridiculisant lesdites mesures mises en place pour protéger la population.

Capture d'écran, Twitter

«Se tasser à deux mètres en croisant quelqu’un sur le trottoir, les allées à sens uniques à l’épicerie, les employés de pharmacie portant masque et visière, la distanciation des enfants à l’école, ça ne sert à rien. C’est de l’hystérie collective», avait-il scandé sur Twitter.

Capture d'écran, Twitter

«Manquement déontologique» 

Contacté par Le Journal, le Collège des médecins était déjà bien au fait de la situation.

«Je vais être bien honnête avec vous : de tels propos tenus par un médecin, ça n’a pas de bon sens pour moi. Je trouve ça totalement irresponsable [...] Je dénonce vivement ce comportement qui vient banaliser une situation hors du commun», tranche le président de l’ordre, le Dr Mauril Gaudreault.

«C’est certainement un manquement déontologique. On ne peut pas tenir des propos qui vont à l’encontre des données médicales reconnues par la communauté scientifique. Et c’est clair que le virus, il est dangereux», poursuit-il.

Pour le Dr Gaudreault, de tenir un discours de ce genre dans un moment aussi critique de la lutte au coronavirus pourrait s’avérer dangereux, étant donné la fonction du Dr Bernier. D’après nos informations, le Bureau du syndic du Collège des médecins va d’ailleurs mener une enquête à son endroit.

«Ça me préoccupe beaucoup. [...] Il en va de l’honneur et de la dignité de la profession», laisse entendre le président de l’ordre.

Protestations 

De son côté, le Dr Mathieu Bernier se défend de faire appel à la désobéissance civile. Dans une entrevue accordée au Journal, il soutient plutôt vouloir «créer un mouvement de protestations, de critiques, envers le gouvernement». 

Questionné à savoir s’il craignait des réprimandes de la part du Collège des médecins, l’omnipraticien assure que plusieurs de ses collègues ont des opinions semblables, mais qu’ils les gardent pour eux.

«On n’a pas de place médiatique pour les gens qui sont prêts à accepter plus de risques pour reconstruire les autres éléments de la société qui ont été passés sous silence à cause de la pandémie», plaide-t-il.

Le Dr Bernier affirme être au courant que ses propos sont massivement relayés par des complotistes, mais qu’il «n’a pas le contrôle sur qui aime ce que je dis».