/news/coronavirus

Opération vaccination au Québec: aînés et personnel des CHSLD en priorité

Les aînés et le personnel de CHSLD seront vaccinés en priorité lorsque les premiers vaccins de Pfizer / BioNTech arriveront au Québec, possiblement dès la semaine prochaine.

• À lire aussi: Jusqu'à 249 000 vaccins contre la COVID-19 à partir de la semaine prochaine

• À lire aussi: Forte hausse des hospitalisations au Québec

• À lire aussi: Vaccin au Canada: entre espoir et complexité

C’est ce qu’ont indiqué des responsables de la Santé publique lors d’un breffage technique lundi.  

Ottawa avait annoncé plus tôt en matinée que le pays pourrait recevoir quelque 249 000 doses d’ici la fin du mois de décembre, dont un premier lot dès la semaine prochaine, si Santé Canada approuve le vaccin d’ici là.

Le Québec devrait recevoir les doses au prorata de sa population. Puisque le vaccin nécessite deux doses, on estime que 28 000 Québécois pourraient être immunisés d’ici la fin du mois.

Environ 650 000 Québécois pourraient être vaccinés au cours des trois premiers mois de 2021, grâce aux vaccins de Pfizer et de Moderna, selon les estimations du gouvernement.

«Le Québec est prêt à vacciner dès que nous recevrons les premières doses», a affirmé le ministre de la Santé Christian Dubé en point de presse.

Un total de 20 sites de vaccination ont déjà été identifiés avec Pfizer pour la distribution des vaccins, dont quatre à Montréal et deux en Montérégie.

Les aînés en premier   

La Santé publique estime que quelque 40 000 aînés seront ciblés dans un premier temps par cette campagne de vaccination historique contre la COVID-19. Le personnel qui œuvre à leurs côtés sera également immunisé en parallèle.  

Les aînés en CHSLD sont souvent les plus à risque de décéder de complications liées à la COVID-19, en raison de leur état de santé. Ainsi, en ciblant les personnes plus à risque en premier, la Santé publique estime que la vaccination pourrait avoir rapidement un impact significatif sur la pandémie au Québec.  

Québec prévoit distribuer le vaccin en même temps sur tout le territoire, au fur et à mesure de l’arrivée des doses.  

À l’image du Comité consultatif national de l’immunisation, qui relève du fédéral, la Santé publique du Québec a établi un ordre de priorité pour la campagne de vaccination.  

Après les CHSLD, les quelque 325 000 travailleurs du réseau de la santé seront ciblés. Toutefois, Québec n’entend pas obliger ceux-ci ou qui que ce soit à accepter le vaccin.  

Suivront les personnes en résidences privées pour aînés, ceux vivant dans les communautés éloignées (dont certaines nations autochtones), puis les personnes âgées par groupes d’âge décroissant.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.